Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 04:43

Tout commence par la découverte de cet article,

que j'ai aimé :

.

"Regardez mes frères, le printemps est venu, la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. Chaque graine est éveillée, et de même, tout animal est en vie. C'est à ce pouvoir mystérieux que nous devons nous aussi notre existence. C'est pourquoi nous concédons à nos voisins, même nos voisins animaux, autant de droit qu'à nous d'habiter cette terre. Cependant écoutez-moi mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race, petite et faible quand nos pères l'ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd'hui, elle est devenue tyrannique.

Fort étrangement, ils ont dans l'esprit la volonté de cultiver le sol, et l'amour de posséder est chez eux une maladie. Ce peuple a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leurs voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage."


- Grand chef Sioux Tatanka Yotanka "Sitting Bull" (1830-1890)

 

Paroles de "Sitting Bull" : existence, possessions, lois, taxes...

 

http://insolidofr.blogspot.com/2009/12/paroles-de-sitting-bull-existence.html

 

Et sur ce blog,

Ma photoConsultante en Dendrographologie (test du dendrogramme) --- Connaissance et conscience de soi. Maïeutique laïque, leadership. Conférencière en Économie Circulaire Intégrale ("In Solido") et chroniqueuse en nouvelle économie et développement durable (Journal La Métropole),

 

j'ai trouvé d'autres superbes textes.

En voici la liste,

ils nous ramènent à l'essentiel:

La Sagesse de l'Indien.

 

 

 

 

 

Et par exemple :

 

samedi 5 décembre 2009

Discours du chef indien Seattle en 1854

"Le Grand Chef de Washington nous a fait part de son désir d'acheter notre terre.

Le Grand Chef nous a fait part de son amitié et de ses sentiments bienveillants. Il est très généreux, car nous savons bien qu'il n'a pas grand besoin de notre amitié en retour.

Cependant, nous allons considérer votre offre, car nous savons que si nous ne vendons pas, l'homme blanc va venir avec ses fusils et va prendre notre terre.

Mais peut-on acheter ou vendre le ciel, la chaleur de la terre? Etrange idée pour nous!

Si nous ne sommes pas propriétaires de la fraîcheur de l'air, ni du miroitement de l'eau, comment pouvez-vous nous l'acheter?

Le moindre recoin de cette terre est sacré pour mon peuple. Chaque aiguille de pin luisante, chaque grève sablonneuse, chaque écharpe de brume dans le bois noir, chaque clairière, le bourdonnement des insectes, tout cela est sacré dans la mémoire et la vie de mon peuple. La sève qui coule dans les arbres porte les souvenirs de l'homme rouge.

Les morts des hommes blancs, lorsqu'ils se promènent au milieu des étoiles, oublient leur terre natale. Nos morts n'oublient jamais la beauté de cette terre, car elle est la mère de l'homme rouge; nous faisons partie de cette terre comme elle fait partie de nous.

Les fleurs parfumées sont nos sœurs, le cerf, le cheval, le grand aigle sont nos frères; les crêtes des montagnes, les sucs des prairies, le corps chaud du poney, et l'homme lui-même, tous appartiennent à la même famille.

Ainsi, lorsqu'il nous demande d'acheter notre terre, le Grand Chef de Washington exige beaucoup de nous.

Le Grand Chef nous a assuré qu'il nous en réserverait un coin, où nous pourrions vivre confortablement, nous et nos enfants, et qu'il serait notre père, et nous ses enfants.

Nous allons donc considérer votre offre d'acheter notre terre, mais cela ne sera pas facile, car cette terre, pour nous, est sacrée.

L'eau étincelante des ruisseaux et des fleuves n'est pas de l'eau seulement ; elle est le sang de nos ancêtres. Si nous vous vendons notre terre, vous devrez vous souvenir qu'elle est sacrée, et vous devrez l'enseigner à vos enfants, et leur apprendre que chaque reflet spectral de l'eau claire des lacs raconte le passé et les souvenirs de mon peuple. Le murmure de l'eau est la voix du père de mon père.

Les fleuves sont nos frères; ils étanchent notre soif. Les fleuves portent nos canoës et nourrissent nos enfants. Si nous vous vendons notre terre, vous devrez vous souvenir que les fleuves sont nos frères et les vôtres, et l'enseigner à vos enfants, et vous devrez dorénavant leur témoigner la bonté que vous auriez pour un frère.

L'homme rouge a toujours reculé devant l'homme blanc, comme la brume des montagnes s'enfuit devant le soleil levant. Mais les cendres de nos pères sont sacrées. Leurs tombes sont une terre sainte; ainsi, ces collines, ces arbres, ce coin de terre sont sacrés à nos yeux. Nous savons que l'homme blanc ne comprend pas nos pensées. Pour lui, un lopin de terre en vaut un autre, car il est l'étranger qui vient de nuit piller la terre selon ses besoins. Le sol n'est pas son frère, mais son ennemi, et quand il l'a conquis, il poursuit sa route. Il laisse derrière lui les tombes de ses pères et ne s'en soucie pas.

Vous devez enseigner à vos enfants que la terre, sous leurs pieds, est faite des cendres de nos grands-parents. Afin qu'ils la respectent, dites à vos enfants que la terre est riche de la vie de notre peuple. Apprenez à vos enfants ce que nous apprenons à nos enfants, que la terre est notre mère. Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre. Lorsque les hommes crachent sur la terre, ils crachent sur eux-mêmes.

Nous le savons: la terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre. Nous le savons : toutes choses sont liées comme le sang qui unit une même famille. Toutes choses sont liées.

Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre. L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil de tissu. Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même.

Mais nous allons considérer votre offre d'aller dans la réserve que vous destinez à mon peuple. Nous vivrons à l'écart et en paix. Qu'importe où nous passerons le reste de nos jours. Nos enfants ont vu leurs pères humiliés dans la défaite. Nos guerriers ont connu la honte ; après la défaite, ils coulent des jours oisifs et souillent leur corps de nourritures douces et de boissons fortes. Qu'importe où nous passerons le reste de nos jours ? Ils ne sont plus nombreux. Encore quelques heures, quelques hivers, et il ne restera plus aucun des enfants des grandes tribus qui vivaient autrefois sur cette terre, ou qui errent encore dans les bois, par petits groupes; aucun ne sera là pour pleurer sur les tombes d'un peuple autrefois aussi puissant, aussi plein d'espérance que le vôtre. Mais pourquoi pleurer sur la fin de mon peuple? Les tribus sont faites d'hommes, pas davantage. Les hommes viennent et s'en vont, comme les vagues de la mer.

Même l'homme blanc, dont le Dieu marche avec lui et lui parle comme un ami avec son ami, ne peut échapper à la destinée commune. Peut-être sommes-nous frères malgré tout; nous verrons. Mais nous savons une chose que l'homme blanc découvrira peut-être un jour: notre Dieu est le même Dieu. Vous avez beau penser aujourd'hui que vous le possédez comme vous aimeriez posséder notre terre, vous ne le pouvez pas. Il est le Dieu des hommes, et sa compassion est la même pour l'homme rouge et pour l'homme blanc.

La terre est précieuse à ses yeux, et qui porte atteinte à la terre couvre son créateur de mépris. Les blancs passeront, eux aussi, et peut-être avant les autres tribus. Continuez à souiller votre lit, et une belle nuit, vous étoufferez dans vos propres déchets.

Mais dans votre perte, vous brillerez de feux éclatants, allumés par la puissance du Dieu qui vous a amenés dans ce pays, et qui, dans un dessein connu de lui, vous a donné pouvoir sur cette terre et sur l'homme rouge. Cette destinée est pour nous un mystère; nous ne comprenons pas lorsque tous les buffles sont massacrés, les chevaux sauvages domptés, lorsque les recoins secrets des forêts sont lourds de l'odeur d'hommes nombreux, l'aspect des collines mûres pour la moisson est abîmé par les câbles parlants.

Où est le fourré ? Disparu. Où est l'aigle? Il n'est plus. Qu'est-ce que dire adieu au poney agile et à la chasse ? C'est finir de vivre et se mettre à survivre.

Ainsi donc, nous allons considérer votre offre d'acheter notre terre. Et si nous acceptons, ce sera pour être bien sûrs de recevoir la réserve que vous nous avez promise. Là, peut-être, nous pourrons finir les brèves journées qui nous restent à vivre selon nos désirs. Et lorsque le dernier homme rouge aura disparu de cette terre, et que son souvenir ne sera plus que l'ombre d'un nuage glissant sur la prairie, ces rives et ces forêts abriteront encore les esprits de mon peuple. Car ils aiment cette terre comme le nouveau-né aime le battement du cœur de sa mère. Ainsi, si nous vous vendons notre terre, aimez-la comme nous l'avons aimée. Prenez soin d'elle comme nous en avons pris soin.

Gardez en mémoire le souvenir de ce pays, tel qu'il est au moment où vous le prenez. Et de toute votre force, de toute votre pensée, de tout votre cœur, préservez-le pour vos enfants et aimez-le comme Dieu vous aime tous.

Nous savons une chose: notre Dieu est le même Dieu. Il aime cette terre. L'homme blanc lui-même ne peut pas échapper à la destinée commune. Peut-être sommes-nous frères, nous verrons."

Discours du chef indien Seattle devant l'Assemblée des tribus d'Amérique du Nord en 1854


 

Mais il y a aussi d'autres beaux textes :

 

 

La privatisation de l'eau, bien commun

Entrevue fort intéressante avec Vandana Shiva. Allez voir le lien : http://www.waternunc.com/fr2005/amd-entrevue-V-Shiva_2005.php

En voici quelques extraits :

"Pour faire accepter cette idée invraisemblable (privatisation de l'eau), un argument nous est servi de façon récurrente : "si l'on ne paie pas l'eau, elle sera gaspillée", autrement dit "les usagers doivent payer le véritable prix de l'eau". Malheureusement, beaucoup d'environnementalistes, surtout aux Etats-Unis, se sont faits prendre au piège et ont relayé ce raisonnement ces dix dernières années. Or, il est faux car la valeur de l'eau est beaucoup plus importante que n'importe quelle valeur que le marché pourrait lui fixer. Sa valeur est écologique, culturelle et spirituelle ; en l'occurrence, des valeurs qui permettent à l'eau d'être préservée, recyclée, partagée et transmise aux générations futures."

 

" A Cochabamba en Bolivie par exemple, Bechtel a tenté d'intégrer le marché et lorsque les femmes en milieu rural ont puisé l'eau de leur propre puits, elles se sont fait dire par le géant états-uniens "Vous volez notre eau ; nous détenons une concession". Dans les régions où les gens n'avaient pas les moyens d'acheter l'eau et recueillaient l'eau de pluie sur leurs toits, la multinationale leur a fait savoir que c'était interdit."

 

"La tendance actuelle dans le monde consiste à amener l'eau vers les centres urbains, là où les gens peuvent la payer."

 

"...seulement 0.1% la (eau) considère comme un bien qui doit être commodifié. Il ne faut pas les laisser faire."

 

" La Banque mondiale n'arrête pas de nous parler de "transparence", mais paradoxalement, ses projets dans les pays pauvres sont tous décidés à l'avance, dans les bureaux de Washington ou à un cocktail quelconque."


L'eau est un bien commun appartenant à la fois à tout le monde et à personne. Sa démarchandisation à l'échelle planétaire est absolument nécessaire pour assurer notre avenir à tous.

 

http://insolidofr.blogspot.com/2009/10/la-privatisation-de-leau-bien-commun.html

 

 

http://insolidofr.blogspot.com

Repost 0
Published by Eva Coups de coeur - dans Peuples
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 05:02

 

 

.

 

.

 

 

 

 

.

 

 

 

.

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

.

 

.

 

 

 

.

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

http://www.espace-ibara.com/

 

 

 

Repost 0
Published by Eva Coups de coeur - dans Humour
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 07:53

Don-quichotte-png.png

http://sos-crise.over-blog.com/article-les-politiques-sont-apprecies-alors-zelu-on-ouvre-les-yeux-49952493.html

.

 

Un article sur ce blog :

 

LES ETATS-UNIS, AVANT-GARDE DE LA DECADENCE


Pour comprendre comment, aujourd'hui, la désintégration des mœurs et des arts a pour l'une de ses causes essentielles la diffusion (et les illusions) du «mode de vie américain », il est nécessaire de situer le problème dans la perspective de l'histoire américaine, car la décadence de la culture, ne jouant aucun rôle régulateur dans la vie de la société, découle de la formation et de l'histoire des États-Unis.

 

En Europe, la culture et les idéologies ont toujours joué un rôle important dans la vie politique, qu'il s'agisse par exemple de l'Europe de la Chrétienté, de l'âge des Lumières et de la Révolution française, du siècle des nationalités - et des nationalismes - ou du marxisme et de la Révolution d'octobre.

 

En Amérique, en dehors des autochtones indiens dont la haute culture régulait les relations sociales (comme chez les Incas), mais qui ont été décimés à 80 % par le grand génocide, refoulés, marginalisés et finalement parqués dans les réserves, tous les hommes qui peuplent aujourd'hui les États-Unis sont des immigrants.

 

Quelles que soient leur origine et leur culture première, ils sont venus essentiellement pour chercher du travail et gagner de l'argent. Irlandais ou Italiens, esclaves noirs déportés aux Amériques, Mexicains ou Portoricains, ils avaient chacun leur religion et leur culture; mais pas une religion et une culture communes. Le seul lien qui les rassemble est analogue à celui qui lie le personnel d'une même entreprise.

 

Les États-Unis sont une organisation de production régulée par la seule « rationalité» technologique ou commerciale, à laquelle on participe comme producteur ou consommateur, avec pour seule fin un accroissement quantitatif du bien-être. Toute identité personnelle, culturelle, spirituelle ou religieuse est considérée comme une affaire privée, strictement individuelle, qui n'intervient pas dans le fonctionnement du système.

 

A partir de telles structures sociales, la foi, la foi en un sens de la vie, ne peut vivre que dans quelques communautés qui ont gardé l'identité de leur culture ancienne, ou chez quelques individus héroïques. Dans l'immense majorité de ce peuple, Dieu est mort, parce que l'homme y a été mutilé de sa dimension divine: la quête du sens. La place est alors libre pour le pullulement des sectes et des superstitions, les évasions de la drogue ou du petit écran, le tout recouvert d'un puritanisme officiel qui s'accommode de toutes les inégalités et de tous les massacres, et leur sert même de justification.


Les Etats-Unis avant-garde de la décadence, pp. 21-2

 


 

http://rogergaraudy.blogspot.com/

 

 

Extrait d'un blog qu'il faut visiter,

 

celui d'un homme libre,

 

d'une conscience de notre temps,

 

(comme l'immense Stéphane Hessel),

 

d'un homme épris de vérité, de justice, de paix, d'absolu,

 

et donc incompris et persécuté.

 

eva R-sistons aux mensonges

 

 


Caracas 1981

L'oeuvre de Roger Garaudy nous aide à comprendre le présent et à penser un avenir à visage humain, indivisiblement personnel et collectif. Indépendant, ce blogue, qui lui est dédié, n'a aucun lien structurel ou administratif avec lui ou sa famille.

 

 

Une introduction à la lecture de Roger Garaudy:

Une introduction à la lecture de Roger Garaudy:

Editions Robert Laffont (1975) et Collection "Points" au Seuil:

Editions Robert Laffont (1975) et Collection "Points" au Seuil:

 

 

 

Tous les articles de Roger Garaudy sur son blog : 

 

 

 

Derniers articles :

 

 

Négationniste ? Ni l'Abbé Pierre ni Roger Garaudy !
Jan 10, 2011
Non l'abbé Pierre, qui a sauvé des enfants juifs pendant la guerre ne fut jamais un négationniste même s'il fut fidèle à son ami Roger Garaudy.  Il mériterait de faire partie de ces...
Mes ruptures
Jan 09, 2011
Ma vie est faite de ruptures. Et je n'en regrette aucune.   Car aucune ne fut un reniement de ce qui la précédait, mais le dépassement d'une limite.   J'étais, dans ma famille,...
Suicide planétaire ou résurrection ?
Jan 08, 2011
Ouvrage collectif publié en 2000, avec deux textes de Roger Garaudy: Les religions et la foi au 21e siècle , Ma vie est faite de ruptures et je n'en regrette aucune 
A la recherche de l'Absolu ?
Jan 06, 2011
[Voici le résumé de l'oeuvre et de la pensée de Roger Garaudy que propose Denis Touret sur son site:]Intellectuel idéaliste, protestant puis communiste stalinien, puis marxiste dissident proche des...
Chrétiens et marxistes
Jan 04, 2011
Soufisme et expression artistique
Jan 03, 2011
Le soufisme est une dimension de la foi musulmane : sa dimension d'intériorité. Forme spécifiquement musulmane de spiritualité, il est essentiellement, pour Roger Garaudy, un équilibre entre le...
Marxisme et transcendance. Culture et religion
Dec 27, 2010
   L'humanisme, depuis la Renaissance, nous a habitués à considérer un homme comme "cultivé" lorsqu'il est habité par toutes les créations de l'humanité passée. La culture serait donc...
Peut-on être communiste aujourd'hui ?
Dec 26, 2010
Roger GaraudyÉditions Bernard Grasset,  1968, 398 pages    Une réponse à Georges Pompidou et à Jean-Jacques Servan-Schreiber. Au défi du XXe siècle. A tous ceux qui...
L'Europe vue par Le Lannou, Aron et Garaudy
Dec 21, 2010
L’EUROPE A-T-ELLE UNE AME ? par JEAN CHEVALIER (Revue Question De. No 19. Juillet-Août 1977)Jean Chevalier, docteur en théologie et philosophie, auteur de nombreux ouvrages, ex-directeur à ...
Dialogue des cultures et tourisme: la Calahorra à Cordoue
Dec 20, 2010
Dialogue des cultures et tourisme : l'exemple de la Tour de la Calahorra de CordoueDate de l'evenement : 26 au 29 Juillet 2003 Lieu : Hôtel Vincci Nour Palace - MahdiaAuteur...
.
Ses ouvrages, sur Wikipedia:
  • Antée (roman), Éditions Hier et Aujourd'hui, 1945
  • Le communisme et la renaissance de la culture française (1945)
  • Le huitième jour de la création (roman), Éditions Hier et Aujourd'hui, 1946
  • Les sources françaises du socialisme scientifique, Éditions Hier et Aujourd'hui, 1948
  • L'Eglise, le communisme et les chrétiens, Éditions Sociales, 1949
  • Grammaire de la liberté, Éditions Sociales, 1950
  • Le manifeste du parti communiste: révolution dans l’histoire de la pensée socialiste (1952)
  • Théorie matérialiste de la connaissance, PUF, 1953
  • La Liberté, Éditions Sociales, 1955
  • Mésaventures de l’anti- marxisme. Les malheurs de M. Ponty (ouvrage collectif), Éditions Sociales, 1956
  • Humanisme marxiste, Éditions Sociales, 1957
  • Questions à Jean-Paul Sartre, précédées d’une lettre ouverte (1960)
  • Du surréalisme au monde réel : l'itinéraire d'Aragon, Gallimard, 1961
  • Perspectives de l’homme, PUF, 1961
  • Dieu est mort, PUF, Paris, 1962
  • Qu’est-ce que la morale marxiste?, Éditions Sociales, 1963
  • D'un réalisme sans rivages Picasso Saint-John Perse Kafka, préface de Louis Aragon, Plon, 1963
  • Karl Marx, Seghers, Paris (1965)
  • D’un réalisme sans rivage, Plon, 1965
  • De l’anathème au dialogue, Plon, 1965
  • Marxisme du XXe siècle, La Palatine, Paris-Genève, 1966
  • Le Problème chinois, Seghers, 1967
  • Lénine, PUF, Paris, 1968
  • Pour un réalisme du XXe siècle siècle. Etude sur Fernand Léger, Bernard Grasset, 1968
  • Pour un modèle français du Socialisme, Gallimard, 1968
  • La liberté en sursis. Prague 1968, Fayard, 1968
  • Le Grand tournant du socialisme, Gallimard, Paris (1969)
  • Marxistes et chrétiens face à face, en collaboration avec Q. Lauer, Arthaud,Paris, 1969
  • Toute la vérité, Grasset, 1970
  • Reconquête de l'espoir, Grasset, Paris, 1971
  • L’Alternative, Robert Laffont, Paris, 1972
  • Danser sa vie, préface de Maurice Béjart, Le Seuil, 1973
  • Parole d'homme, Robert Laffont, 1975
  • Le projet espérance, Robert Laffont, Paris, 1976
  • Pour un dialogue des civilisations Denoël, 1977
  • Appel aux vivants, Éditions du Seuil, Paris (1979), Prix des Deux Magots
  • Comment l'homme devint humain Editions j.a. (1979)
  • Promesse de l'Islam, Seuil, 1981
  • Pour l'avènement de la femme, Albin Michel, Paris, 1981
  • L’Affaire Israël : le sionisme politique, Papyrus, 1983
  • Biographie du XXe siècle, Tougui, Paris, 1985
  • Les Fossoyeurs. Un nouvel appel aux vivants, L'Archipel, Paris, 1992
  • Mon tour du siècle en solitaire, mémoires, Robert Laffont, Paris (1989)
  • Intégrismes, Belfond, 1990
  • Les Orateurs de la Révolution française (1991)
  • À Contre - Nuit (1992)
  • Avons-nous besoin de Dieu ?, introduction de l'abbé Pierre, Desclée de Brouwer, Paris (1993)
  • Souviens-toi : brève histoire de l'Union soviétique, Le Temps des cerises, Pantin (1994)
  • Vers une guerre de religion ? Débat du siècle, Desclée de Brouwer, Paris (1995)
  • L'Islam et l'intégrisme, Le Temps des cerises, Pantin (1996)
  • Les Mythes fondateurs de la politique israélienne, Librairie du savoir, Paris (1996)
  • Grandeur et décadences de l'Islam, Alphabeta & chama, Paris (1996)
  • Réponse au lynchage médiatique de l'abbé Pierre et de Roger Garaudy, Samiszdat Roger Garaudy, 1996[10]
  • Mes témoins, Editions A Contre-Nuit, Paris, 1997
  • Les États-Unis avant-garde de la décadence, Éditions Vent du Large, Paris, 1997
  • Le Procès du sionisme israëlien, Éditions Vent du Large, 1998
  • Le Procès de la liberté, en collaboration avec Jacques Vergès, Vent du large, Paris, 1998
  • L’Avenir, mode d'emploi [11], Vent du large, Paris, 1998
  • L'Islam en Occident, Cordoue capitale de l'esprit, L'Harmattan, Paris (2000)
  • Le Terrorisme occidental, Al-Qalam, Luxembourg, (2004)

 

Les Etats-Unis, avant-garde de la décadence (blog de Roger Garaudy)

 

Repost 0
Published by Eva Coups de coeur - dans Humaniste
commenter cet article
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 07:09

Tribune de Genève

http://carol.blog.tdg.ch

 

 

Nasser_2011.jpg

 Dessin de Abdel Nasser Amer pour 2011

http://carol.blog.tdg.ch/archive/2010/12/25/joie-paix-et-amour-pour-tous-vraiment.html

 

.

 

 

L’ingéniosité des paysans sans terre

Eva Bartlett suit le développement inouï des cultures sur les toits de Gaza. Comme disent les Anglais, « La nécessité est la mère de l’invention. » 

roof farming.jpg

 

 

Un jardin sur le toit (Emad Badwan)

 

« Nous cultivons sur nos toits

 

Beit Hanoun, Gaza , 2 décembre 2010

 

‘Nous cultivons sur le toit maintenant parce que nous sommes paysans mais n’avons plus de terre,’ dit Moatassan Hamad, 21 ans, de Beit Hanoun au nord de la bande de Gaza. ‘Notre famille est nombreuse et nous avons la chance d’arriver à nous nourrir avec ce que nous cultivons,’ dit-il. Ils produisent des légumes courants : ‘Choux et aubergines en hiver, et endochriyya (une plante qui est une base de potage) ainsi que du paprika fort, ail et oignons en été. Nous cultivons aussi d’autres choses que nous pouvons vendre – par exemple, des fleurs et des pousses de palmier.’

 

La maison est faite de parpaing, typique de ces camps de réfugiés palestiniens surpeuplés. ‘Il n’y a pas d’espace dans les camps – pas d’arbres, pas de jardins publics,’ dit Hamad.

La verdure et les couleurs de son jardin contrastent avec le gris brut de leur maison et de celles alentour. Dans de grands bacs en plastique, il y a des pousses de dattier, d’oranger et de palmier ; du persil, des cactus et des poivrons qui poussent bien dans ce jardin sur le toit.

‘Voisins et amis ont du plaisir à venir nous rendre visite un moment puisqu’ils n’ont rien de semblable chez eux’, ajoute Hamad.

 

Hussein Shabat, directeur du Centre palestinien pour le développement des jeunes, conseille les familles qui travaillent sur des projets de jardins sur le toit de leurs maisons. Il reçoit parfois de l’aide de la part de donateurs étrangers.

 

Selon Shabat, ‘Beit Hanoun est un endroit stratégique pour de tels jardins. Il se trouve près de la frontière avec Israël et beaucoup de ses terres agricoles ont été détruites à multiples reprises par l’armée israélienne.’ Le Comité palestinien pour l’aide agricole (PARC) estime que pas moins de 75'000 dunams (un dunam égale 1'000 mètres carrés) de terrain agricole de première qualité a été détruit par des bulldozers et des bombardements israéliens.

 

‘Un bon nombre de paysans qui ont encore des terres cultivables n’osent pas y aller à cause des israéliens,’ dit Shabat. L’imposition d’une zone tampon le long des frontières de Gaza par Israël réduit d’un tiers le terrain agricole accessible aux paysans : quiconque essaie d’y aller risque sa vie. Autrefois, ces terres faisaient partie de la bande de Gaza qui produisaient du blé, de l’orge et une grande variété de fruits, de noix et d’amandes.

 

‘Beaucoup ont quitté leurs maisons et leurs terres près de la frontière par peur des tirs israéliens et des attaques d’obus,’ dit Shabat. Beit Hanoun est maintenant un paysage dépourvu d’eau et d’arbres.

 

A Beit Hanoun, sur un autre toit en ciment carré et plat, Ahed Shabat, 42 ans, cultive des plantes et des légumes dans des bacs, faits de métal ou de ciment, au milieu de la lessive qui pend et les citernes d’eau. ‘Nous cultivons des produits dont nous avons besoin toute l’année, tels l’ail et les oignons,’ dit-il, ‘mais aussi des légumes de saison : des épinards, du persil, des radis, des aubergines, du maïs, des gombos et du paprika fort. 

garlic held on roof.jpg

 

 

de l'aïl

 

‘Il y a également des fleurs, de la sauge, de la menthe que nous rajoutons au thé et du zaatar [le thym qui pousse en Palestine, utilisé comme condiment, notamment avec de l’huile d’olive sur le pain ndlt],’ dit Shabat…. Il arrive à nourrir six bouches grâce à cette île tranquille sur son toit. ‘Le jardin est principalement destiné à notre consommation familiale et nous épargne des dépenses,’ dit-il. ‘Ma famille aime venir ici parmi les plantations étant donné que la plupart de la végétation de Beit Hanoun est détruite.’

 

Des projets similaires qui comprennent aussi l’élevage des lapins et des poules sur les toits de maisons, aident à combattre la grave pauvreté de la population de Gaza, dont 80% dépend de l’aide pour la nourriture. Pour les habitants de villes ou de camps de réfugiés surpeuplés ayant accès à un toit, un jardin est la solution pour éviter la malnutrition et pour gagner un peu d’argent.

 

‘J’aime élever les oiseaux,’ dit Abu Jehad, 17 ans, qui gère une coopérative sur un toit au centre de la bande de Gaza. Il a environ 100 poules et une vingtaine de pigeons. ‘Au début, j’ai appris comment faire avec un ami qui possède une autre coopérative. Le seul endroit disponible pour les poules était notre toit.’

 

boy with bird on roof.jpg

 

 

Abu Jehad avec un pigeon sur le toit de sa maison

 

Les poules sont dans un enclos 1,5 par 3 mètres fait de toute pièce : bois, métal et fil de fer. Abu Jehad l’ouvre une fois par jour pour permettre les poules de se promener et picoter partout sur le toit. ‘J’ai commencé avec neuf poussins qu’un ami m’a donnés, puis j’en ai acheté dix autres avec le l’argent que j’avais mis de côté. J’ai pu  acheter encore 30 autres avec les contributions de ma famille.’

 

Les débuts de l’élevage n’étaient pas faciles. ‘Ce printemps, le vent était frais le matin. Je n’avais que du matériel limité pour une seule cage qui était exposée. J’ai perdu des poussins faute de pouvoir les protéger du vent et du soleil.’ Il y avait aussi la maladie. ‘Les médicaments sont très chers à cause du blocus. Déjà, c’était difficile d’avoir assez de nourriture. Mais sans dépenser pour les médicaments, ils auraient été tous morts – j’ai dû en acheter.’

 

Ayant survécu au démarrage du projet, ses oiseaux se sont multipliés et se portent bien. ‘Maintenant, j’ai environ 50 couples et différents types de poules,’ dit Abu Jehad. 

chicken on roof.jpg

 

 

un coq sur le toit – un réveille-matin !

 

Les œufs et la viande sont de meilleure qualité que les élevages en usine selon Abu Jehad, puisqu’il nourrit de façon naturelle. ‘Je ne leur donne aucun stéroïde ou produit chimique, juste les peaux de légumes et du pain sec et des graines, et je les laisse en liberté sur le toit tous les jours.’

 

Abu Jehad a commencé son projet sans l’aide d’une organisation non-gouvernementale [ONG ndlt], quoique plusieurs ONG soutiennent de tels projets. ‘J’ai dû investir considérablement au début et les oiseaux ne me rapportaient rien pendant un long moment. Puis, avec plus de poules et une plus grande variété, j’ai commencé à voir de petits profits. Si ma famille n’avait pas besoin de cet argent, j’utiliserais les profits de la vente des œufs pour acheter de la nourriture spécialement pour les oiseaux.’

 

Ce projet qui a commencé comme défi a progressé jusqu’à devenir un moyen relativement lucratif permettant la subsistance de cette famille."

  

Toutes les photos sont d’Emad Badwan, chroniquer de la vie quotidienne dans sa bande de Gaza natale. Auteur de centaines de photos de Gaza, Badwan a aussi tourné plusieurs vidéos.

Pour plus d’informations, contacter l’auteur de ce blog.

 

http://carol.blog.tdg.ch/archive/2010/12/12/l-ingeniosite-des-paysans-sans-terre.html

 

 

 

La faim programmée

Un fait divers publié le 9 novembre sur Ma’an News fait penser à la réflexion de Nasri Sayegh dans « Bowling à Bagdad »: « Il est impensable que celui qui cultive le blé meure de faim, que celui qui cueille des légumes soit sous-alimenté, que celui qui surveille le mûrissement des fruits soit privé de médicaments. » (p. 107)

 

 

  " l’Autorité palestinienne souhaite un rythme plus soutenu pour les livraisons au passage de Gaza "

 

Les israéliens ont réduit de moitié les quantités de blé et de bétail autorisées à l’importation à Gaza : une crise plane. La demande de l’Autorité palestinienne pour que la circulation habituelle du blé et du bétail soit rétablie a rencontré une réponse négative de la part des autorités israéliennes. En ce moment le passage de Karni, réservé à ces importations, est ouvert deux fois par semaine et un de ces deux jours est réservé aux besoins des organisations internationales présentes sur le terrain à Gaza.

 

Du blé et du fourrage pour animaux ne sont autorisés à l’importation qu’un jour par semaine. Selon le responsable Raed Fattouh, il faudrait deux jours supplémentaires pour parvenir aux besoins de la population. »

 

 

http://carol.blog.tdg.ch/archive/2010/11/12/la-faim-programmee.html

 

.

 

 

 

En 2005, Jonatan a reçu une grenade de gaz lacrymogène sur la tête dans une manifestation non-violente contre le mur à Bil’in. La blessure a saigné en deux endroits dans son cerveau, elle a nécessité 23 points de suture.

 

101227-jonathan-pollak.jpg

 

Jonatan Pollak lors de son procès à Tel Aviv le 27 décembre (Oren Ziv/ActiveStills)

 

Il avait ceci à dire au juge Itzhak Yitzhak : ‘J’irai en prison la tête haute. C’est le système de justice, à mon avis, qui devrait baisser les yeux face à la souffrance des habitants de Gaza.’ »

article ici :

http://carol.blog.tdg.ch/archive/2010/12/28/manifestation-a-bicyclette-pour-gaza-liberte-d-expression-ba.html

 

.

.

 

« L’hiver à Gaza »

Ziad Medoukh partage ses impressions de l’hiver qui contrastent  avec Genève sous la neige. Responsable de la faculté de français de l’Université Al Aqsa de Gaza, Ziad réussit de nombreux projets pour améliorer la qualité de la vie des étudiants. Le 11 octobre, il a pu annoncer l’existence de trente et une bourses pour diverses études universitaires,  grâce à l’Association française AFPS, Ardèche-Drôme. Le jour suivant, il a inauguré le nouveau Centre de recherches francophones, financé par l’Association Dunkerque-Gaza. C’est un rêve qu’il caressait déjà lors de sa soutenance de doctorat à Paris.

Auteur du livre de poèmes « J’enseigne la paix à Gaza, » dont il a lu des extraits à la librairie l’Olivier en été 2009, Dr Medoukh cherche un éditeur en Suisse pour un deuxième recueil de 60 nouveaux poèmes. On peut le contacter à ziadmedoukh@hotmail.com.

 

 

« Ziad Medoukh

L’hiver à Gaza

N’est pas l’hiver d’ailleurs,

C’est un hiver très doux,

Un hiver sans orage ni vent,

Un hiver aux rares pluies

Un hiver plein d’étoiles.

 

L’hiver à Gaza est si particulier

Que même la poésie la plus colorée

Ne pourrait décrire,

Cet hiver gazaoui,

Cet hiver ensoleillé !

 

Pendant l’hiver, à Gaza

A l’horizon, peu de nuages

Et dans le ciel, l’ombre chuchote

Aucun arbre n’est coiffé de blanc.

En hiver, à Gaza

Le soleil est ardent.

 

Il est magnifique l’hiver à Gaza !

Les arbres fruitiers

Sont couronnés de mille fleurs.

L’olivier se prépare à donner

Les fruits de l’automne suivant.

A Gaza, l’hiver est un printemps.

 

A Gaza, l’hiver semble s’éterniser.

Les soirées sont longues

Sans lumière sans électricité.

Seules les étoiles tentent

De briser l’obscurité

De ce morceau de terre enfermé,

Soumis aux atroces mesures

D’une occupation qui aime les ténèbres

Et déteste la clarté.

 

L’hiver à Gaza serait l’occasion rêvée

De mettre fin à l’assassinat du ciel,

De mettre fin au vrombissement des avions,

Ces engins qui sèment la terreur et la mort,

Ces machines qui éparpillent dans le ciel

Des cadavres d’oiseaux.

Les cerfs-volants n’y peuvent plus danser.

 

En hiver, les femmes de Gaza

Brodent les robes traditionnelles

Pour les mariages de l’été.

En cette Palestine

Qui vit de l’espérance,

Elles  préparent pour la famille

La tisane aux multiples arômes

Et le thé à la sauge.

 

En hiver, une pauvre pluie

Arrose les oliviers, les orangeraies

Et les feuilles desséchées de nos arbres si beaux.

Elle estompe les ruines et les décombres

Des maisons détruites en plein hiver

Par les missiles et par les bulldozers

Des soldats de l’armée de l’occupant.

 

Gaza la prisonnière, comme

L’oiseau en cage,

Se souvient d’un autre hiver peu pluvieux,

C’était en  2008 !

Quand la guerre a commencé,

C’était le début de l’hiver !

Mais la guerre ignore les saisons.

 

Les combats faisaient rage

Les bombes au phosphore blanc illuminaient le ciel

Et les missiles s’enfonçaient dans les champs d’herbe verte.

 

Lors de ce dramatique hiver

Une nappe de brouillard s’étendait

Sur le nord de Gaza

Et le vent soufflait vers le sud

Quand une pluie de feu

S’abattit sur la colline de Jabalya

Rayant de la carte

Un village nommé

Ezbat Abd Rabou.

 

Lors de cet hiver meurtrier,

L’oiseau ne chantait plus,

L’hirondelle ne volait plus

Et sur les troncs calcinés,

La pluie a fait place aux bombes.

Les pilonnages rendaient fou

La peur étreignait le cœur de nos enfants.

 

En chaque début d’hiver,

Confronté à sa réalité de prisonnier

Et à ses souvenirs douloureux

Chaque  Gazaoui s’interroge :

Quand la pluie reviendra-t-elle ?

Quand aurons-nous un hiver

Comme les autres hivers ?

Quand retrouverons-nous la liberté ?

Quand retrouverons-nous la paix ?

Quand ?

Quand ?... »

http://carol.blog.tdg.ch/archive/2010/12/01/l-hiver-a-gaza.html

 

 

.

Nasser, artiste gazaoui, expose à Genève

Tout a commencé avec une annonce d’un concours dans le journal, le 10 novembre 2007. Je l’ai fait suivre à Abdel Nasser Amer, artiste de Gaza. En février 2008, il a appris que l’association Visarte Neuchâtel l’invitait à commencer un stage le 1er janvier 2009. La sortie de la bande de Gaza sous les bombes était impossible. Nasser a dû patienter une année et demi, avant de pouvoir venir en Suisse, nous étions en mai 2010.

 

Nasser_Neuchatel.jpg

 

Nasser au travail dans le studio de Visarte à Neuchâtel

 

 

Cet été, Nasser n’a pas arrêté de peindre dans le studio de Visarte à Neuchâtel ! Il privilégie des thèmes universels et les traite avec une grande originalité. Pendant ses six mois en Suisse, il a cherché à apprendre et à partager des savoirs techniques, artistiques et même culinaires ! Il parle très peu des soucis de la vie quotidienne dans sa ville de Khan Younis, au milieu de la bande de Gaza, son art en porte pourtant l’intensité du vécu. 

 59132_435511964546_565644546_4972388_7394897_n.jpg

 Invitation pour le projet « Rehaan »

 

Le séjour en Suisse de Nasser approche de sa fin. L’exposition « Rehaan » à Neuchâtel, en septembre, a eu un grand succès.  A Genève, Nasser montre des œuvres dans de nouvelles couleurs. La quantité et la qualité de son travail indiquent que ce temps hors de Gaza lui a permis de laisser exploser sa créativité.

 

Venez voir le travail de Nasser et lui souhaiter bonne route ! 

Version_G_1p.jpg
http://carol.blog.tdg.ch/archive/2010/11/06/nasser-artiste-gazaoui-expose-a-geneve2.html
(Tribune de Genève)

Repost 0
Published by Eva Coups de coeur - dans Blogs engagés
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 22:55
SAMUDARIPEN,
LES ROMS, HISTOIRE D'UN GENOCIDE
Le samudaripen* est  le génocide des roms dont 20 à 50 % en Europe ont été exterminés pendant la seconde guerre, ce qui fait du samudaripen un ethnocide comparable à celui des juifs.     Qui ignore la Shoah ? Et qui connait le Samudaripen ?
*Meurtre total en romani- (littéralement "tout tuer", sa=tout; moudarel=meurtre), on dit aussi "pharrajimos". 
 _______________________________
Nous sommes tous réfugiés et issus de peuples divers... et c'est bien ainsi

Sympathique réfugié 2ème génération plein d'allant, modèle d'intégration  -comme quoi, quand on veut, on peut !  sans lequel la France ne serait pas ce qu'elle est.  Et ci-contre, ce qui arrive lorsqu'un groupe social ou une ethnie se referment trop sur eux-mêmes.
___________


 
Bref chapeau d'introduction sur les 700 000 roms de Hongrie, pays des magyars.

Pour échapper à l'esclavage en Roumanie, ils arrivent au 13ème en Hongrie, pays-refuge des barbares nomades magyars [qui occupaient l'Europe centrale et au 9ème furent chassés vers l'ouest par les turcs petchenègues.] La majorité des roms dite Romungros -romhongrois- est hongrophone. Les Olahs, valaques venus plus tard, au 19ème parlent le romani d'origine, et une faible proportion, les Beaashs, usent d'un roumain antique. Leurs conditions de vie sont telles que leur longévité est inférieure de 13 ans à celle des non roms. Certains actuellement regrettent le régime communiste et une vidéo antiromiste -le mot n'existe pas- a récemment été autorisée sous prétexte de liberté d'expression.
  
Sources: Jean-François Berger, Bernath Gabor, Andras Biro, dissident hongrois, voir références en fin de blog.  

De l'Inde jusqu'à "chez nous", le périple des roms...
qui ne sont pas -tous- des "roumains" !!
(même si 40 à 70% des roms d'Europe vivent dans les Balkans)



avec haltes champêtres et baby sitters comprises !

------>













Note préalable : n'étant pas spécialiste de la question -ou depuis peu !- j'ai effectué une recherche assez sommaire à partir de textes, du net et d'interviews, qui parfois se contredisent.. et s'il m'arrive de prendre position -sans certitude absolue-, le plus souvent je laisse les oppositions pendantes afin de donner une vue -survolée- la plus diverse possible au lecteur. Hélène Larrivé
___________________________________________



ONZE SIÈCLES D’OPPRESSION

Ces derniers temps, les médias ont régulièrement traités des immigrés Roms de Roumanie. Bien souvent, ces reportages se font dans une optique raciste ou misérabiliste. Nous retraçons donc ici, dans les grandes lignes, l’histoire de ce peuple, comme les indiens et les kurdes, génocidé dans le silence général... et jusqu'en 1864, réduit en esclavage tout à fait légalement en Roumanie, une exception historique.

 

[Dès 1315 Louis X proclame que le sol de France affranchit quiconque y pose le pied...
En 1526 Charles Quint qui, après avoir autorisé l'esclavage des Amérindiens, l'interdit.
En 1794, la Convention l'abolit (il sera rétabli par Napoléon)...
Et en 1848 -pendant le gouvernement provisoire- sous l'impulsion de Schoelcher, il est définitivement aboli. Sauf pour les noirs et les roms, le dernier peuple à avoir été libéré.
C'est en 1863 que Lincoln l'abolit aux Etats-Unis après la guerre de sécession. Les Roms devront encore attendre la brève prise de pouvoir de Koglniceanu, le "Lincoln" roumain*.]

*Voir plus loin.

 

Roms, tsiganes, bohémiens, manouches, caraques... une question de vocabulaire..



Les trois zones de départ, le Penjab -le pays des 5 rivières-; le Rajasthan -celui des guerriers rajpoutes, en partie désertique- ; et le Sind -un autre nom pour désigner l'Indus, le fleuve qui a donné son nom à l'Inde.- Notons que ces zones sont actuellement en partie au Pakistan

 

 

 

 



Le désert du Thar, des plaines fertiles, le cœur de l'Inde historique, c'est le Rajasthan et ses guerriers rajpoutes, rempart du pays depuis le 6ème siècle contre l'envahisseur musulman perse, arabe et turc -Tamerlan-, le pays des roms. Formé au départ de conquérants huns ou scythes ensuite assimilés par les brahmanes à des "kshatryas", -la plus haute caste après la leur- en raison de leur lutte contre l'islam.




Les scythes -peuple semi nomade particulièrement habile au travail des métaux (de l'or notamment), inventeur d'arcs, de sagaies (tsigane?) et de flèches redoutables, qui occupait toute l'Asie de l'Oural à la mer noire durant des siècles- repoussés par les huns au 3ème siècle avant JC, appelés par les grecs skytaï (tsiganes?) ont pour descendants les ossètes qui  préfèrent le terme d'"alains". Les grecs les décrivent comme des "barbares" blonds  habiles à la guerre et aux armes, éleveurs de chevaux et cavaliers remarquables. L'ossète s'apparente clairement au sanskrit et Girard de Rialle http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bmsap_0301-8644_1869_num_4_1_4352 estime qu'il y a une parenté entre certains mots scythes et sanskrits. De même, la langue des pachtounes (Pakistan et Afghanistan) -tout proches, de type indien-  dérive de la langue originelle de l'Inde donc de celle des roms. Il est probable que le Rajasthan fut un melting pot d'adivasis (les premiers habitants de l'Inde) de pachtounes, de huns puis de scythes, peuples "racines" des rajasthanis et des roms.
 
 
(Voir la suite de l'historique au Jeudi 9 Octobre -en jaune-)

 

vendredi 1 octobre 2010

"Lock" 101. C'est le nom de LA circulaire qui fera date...

Image du Blog tziganes.centerblog.net
Source : tziganes.centerblog.net  Hélène Larrivé

"Télégramme du 20 juillet 2010, circulaire IOCK 1016329 du 24 juin 2010:
''300 campements ou  implantations illicites devront être évacuées d'ici trois mois... en priorité ceux des roms... Les préfets s'assureront d'une opération importante par semaine (démantèlement, évacuation, reconduite à la frontière) concernant en priorité les roms...'' [Ils ont des quotas ? Qu'est-ce qu'un campement illicite ? Lorsque malgré la loi,  une commune de plus de 5000 habitants ne dispose pas d'un terrain pour les voyageurs, qui est en tort? Celle-ci ou ceux qui à défaut campent où ils peuvent?] (souligné par moi.)

La Roumanie où on les renvoie...

Image du Blog tziganes.centerblog.net 


Image du Blog tziganes.centerblog.net



Image du Blog tziganes.centerblog.net


Image du Blog tziganes.centerblog.net 


...et dont ils vont revenir bientôt ou tout de suite !
 
Un avocat roubaisien plein d'humour a recond uit lui-même à la frontière belge deux de ses clients roms qui avaient reçu une ordonnance de quitter le territoire, sous contrôle d'huissier... ils sont restés en Belgique quelques minutes et sont rentrés à Lille par le même chemin. Va pour 3 mois! La loi est quelque chose de formidable. Un exemple intéressant.

http://www.lavoixdunord.fr/Audio-Video/Audio/2010/09/09/article_un-avocat-roubaisien-reconduit-des-roms-a-la.shtml

jeudi 30 septembre 2010

Préambule: Nancy Bernad


Tout d'abord, Nancy Bernad, une femme d'un immense courage dont on n'a pratiquement jamais parlé avant mercredi, date à laquelle elle a été hospitalisée, en grève de la faim depuis le 13 septembre pour protester contre la circulaire IOCK1016329 (ordre d'expulsion des camps de roms en priorité!) Il faudrait à présent la relayer. Du point de vue médiatique ce serait pareil. Elle se met en danger -c'est extrêmement dur, et même effroyable voir plus loin- et son héroïsme risque de lui coûter de graves séquelles.     
http://www.leprogres.fr/fr/region/la-loire/loire/article/3886445/La-greviste-de-la-faim-invitee-par-des-militants-a-cesser-son-mouvement.html

Les roms, toujours veinards...



IOCK ! Ce nom marquera l'histoire : c'est certes celui d'une petite île déserte à l'extrême ouest de la Bretagne mais ça doit sûrement vouloir dire "Indigènes-Out-Cassos-Kassos". Retenez le petit site d'info nantais, le "Canard social", 3 journalistes et un budget de 2000 € (!)  qui ont sorti l'info. Iock Iock Iock !

mardi 28 septembre 2010

Propos de villages [ici, du Midi]


Un jeune qui a passé toute son enfance dans une cité pour familles nombreuses vilipende les "roms" -dans le Midi on dit gitans- "voleurs, querelleurs etc..." Lorsque je lui demande si dans sa cité il y a des roms, il me répond "oui, mais pas si roms que ça" -il veut dire sédentarisés-... et à ma question "as-tu des amis parmi eux?" il les cite tous. Et le lendemain, il me dit qu'il est lui-même gitan.

dimanche 26 septembre 2010

Roms roumains, des sédentaires devenus nomades




"Rom" et "gitan", synonymes? Oui, mais... De jeunes gitans du Midi parlent de leurs origines, allemandes, espagnoles, italiennes, c'est bien un peuple de l'Europe... puis, au mot "rom", l'un m'arrête. "Les roms, en Roumanie, avaient des maisons et étaient totalement assimilés; pas les gitans!" La Roumanie ils furent réduits en esclavage 5 siècles est en effet le pays où les roms demeurèrent le plus longtemps !
Racisés parce que "nomades", mis "à l'écart" parce que sédentaires, telle est la situation des roms roumains... De même les africains considèrent-il parfois les noirs américains ou antillais descendants d'esclaves comme des "nègres blancs", douloureux paradoxe de peuples diasporés qui ne se reconnaissent plus. Mais il est contre leur expulsion. "Comme vous" me dit-il.

jeudi 23 septembre 2010

La terre est à tous

Le triangle marron des camps nazis avec le Z de Zigener, -tziganes-

Tout à l'heure je suis passée vers le camp des roms situé près de la rivière et je suis arrivée dans un espace, un cul de sac, où une famille finissait de dîner dehors. Je me suis excusée. "De quoi ?" m'a dit l'un d'eux. "De vous déranger..." Sa réponse est là : "Mais la terre est à tous, vous ne dérangez pas!" Une belle leçon de civilité, lorsque l'on voit des propriétaires de plusieurs hectares accaparer un chemin qui les jouxte et tenter d'en "interdire" le passage, que nous donnent ces hommes qui n'ont que leur caravane et un lopin. "La terre est à tous."

Nuremberg, un grand absent

suite ici,
avec même des diaporamas,
Repost 0
Published by Eva Coups de coeur - dans Découvrir
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 22:45

dimanche 23 mai 2010



Il a donné sa vie pour la forêt des Penans



 

Une petite île à l'est de la Malaisie (cercle plus clair)






 

 

 

Il était ethnologue et activiste écolo




 
Ne l'oublions pas! (blog en cours de construction)

Sur Wikipedia:

Bruno Manser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bruno Manser, né le 25 août 1954 à Bâle en Suisse, est un activiste défenseur de l'environnement connu pour ses actions publiques en faveur de la protection de la forêt tropicale humide et des peuples indigènes.

Sommaire

[masquer]

Sa vie parmi les Penans [modifier]

Bruno Manser a rédigé des carnets richement illustrés de son séjour entre 1984 et 1990 dans la communauté du peuple Penan, dans la jungle de l'Etat Occidental de Malaisie de Sarawak sur l'île de Bornéo, près de la frontière avec la région indonésienne de Kalimantan. Il y a séjourné auprès du groupe nomade de Along Sega, qui est devenu la tête de proue de leur combat. Il a également rendu visite à de nombreuses autres communautés Penan établies dans le district du Baram Nord. Ces carnets de notes ont ensuite été publiés, avec un certain succès, par la presse Christoph Merian installée à Bâle. Cependant Manser fut déclaré persona non grata en Malaisie et contraint à quitter le pays, une récompense de 40 000 dollars américains étant offerte pour sa capture.

Disparition [modifier]

En 2006, Manser était déclaré disparu et présumé mort. Son dernier signe de vie est une lettre envoyée le 22 mai 2000 à sa compagne depuis le village de Bario, dans les Monts Kelabit dans la région du Sarawak.

La communauté Penan considère toujours Manser comme une sorte d'idole, surnommé 'Laki Penan' (Penan Man), un homme qui les a uni et qui a été accusé par le gouvernement d'organiser de nombreux barrages sur des routes servant au transport du bois de coupe (en l'absence de preuves) et qui a eu des effets positifs en protestant à Tokyo et en Europe à propos du caractère inhumain de l'industrie de coupe de bois tropical.

Les expéditions à sa recherche s'avérant infructueuses, la cour civile de Basel a décrété le 10 mars 2005 que monsieur Manser doit être considéré comme décédé. L'impopularité de Manser auprès du gouvernement de Sarawak et des compagnies d'exploitation forestière commerciale telle que Samling Pliwood, connues pour leur intimidations et la violence comme méthodes pour effrayer Manser font naître des soupçons quant aux circonstances de sa possible mort, bien que rien n'aie encore été prouvé.

Manser dans la culture populaire [modifier]

Il est le sujet de nombreux films documentaires : Blowpipes against Bulldozers[1], Tong Tana - En resa till Borneos inre [2] et Tong Tana 2[3]. Steven Spielberg aurait même envisagé de produire un film sur sa vie[réf. nécessaire]. Le dernier documentaire sur son parcours est le film Bruno Manser Laki Penan[4] de Christoph Kühn, est sorti en 2007.

Références et sources [modifier]

Lien externe [modifier]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Manser

 

Repost 0
Published by Eva Coups de coeur - dans Voyages
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 13:56

 

  • Boo Tchou

 

  • Skyjoe
  • Boo Tchou
  • Dessinateur de BD et écrivain, Skyjoe se passionne facilement par tout ce qui touche à l'art. Il aurait pu être président de la République, mais il s'est dit que quitte à emmerder les gens, autant le faire avec humour !

 

 

 

Et si on commençait par se comprendre ?

 

grincherie-34.jpg

 

 

 

                                                                                   Cliquez pour zoomer !

 

 

 

 

grincherie-33.jpg

 

 

 

 

 

Coyote, le dessinateur de génie, aime Boo Tchou !!!
J'suis sur un nuage lol, Coyote bordel...il a répondu à un message que je lui avais laissé sans espoir de réponse. Il m'a dit aimer le style et les couleurs.

Coyote est l'auteur de Litteul Kevin et de Mammouth et Piston, entre autre.
Ce mec dessine avec un talent fou et un style atypique. Coyote...rhaaa...pfou...

À quand Boo Tchou dans les bacs aux côtés de Litteul Kevin ? On croise les doigts, fort fort fort.


 

coyote.jpg

 

 

 

 

Et nous, comme Coyote, on aime aussi !

 

Vite, allez découvrir mon coup de coeur,

 

c'est ici :

 

http://bootchou.over-blog.com/

 

 

 


Samedi 11 septembre 2010 6 11 /09 /2010 10:33

Un premier dossier de Boutchou, trop peu professionnel, a été envoyé aux éditeurs en 2007.
Entre temps, j'ai sorti un recueil de dessins d'actualités grâce à Publibook, et finalement, j'ai décidé de me remettre à Boo Tchou de façon bien plus rigoureuse.

Voici une des premières planches ! Vous conviendrez que c'est un peu trop "humour pipi-caca", lol.

La première planche professionnelle de Boo s'en est fortement inspirée, et il est possible que je la change aussi, finalement.

(cliquer sur l'image pour zoomer)


 

page-1-finish.jpg

 

 

 

: Boo est un canari qui se retrouve au Paradis, un coin qui ne l'enchante guère. Il vivra mille aventures avec ses amis, dont un gorille, un chien, un poisson et d'autres espèces que vous aurez le loisir de découvrir. En attendant que la BD voit le jour, je vous ferai profiter d'un concept intitulé "les Grincheries de Boo Tchou", dans lesquels il délivre ses réflexions sur le monde des humains. Et bien sûr, quelques planches de la BD, colorisées ou en storyboard, vous sont dévoilées ici-même !

 

 

http://bootchou.over-blog.com/

Repost 0
Published by Eva Coups de coeur - dans Humour
commenter cet article
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 06:25

 

 

Paroles de résistance, Serge Portelli, magistrat, vice-Président au Tribunal de Paris

 


A écouter, à méditer, à diffuser, et à ne pas oublier

 

 


.
.

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-a-ecouter-mediter-diffuser-et-a-ne-pas-oublier-55219025.html

Repost 0
Published by Eva Coups de coeur - dans Citoyen
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 00:45

 

 

http://www.marius-casar-peintre-gitan.fr/MARIUS%20CAZAR%20SELECTION/les%20vanniers.gif

 

 

Eva R-sistons

(grande amie des Gitans,

ayant partagé leur vie,

défenseur de leur mode de vie spécifique

et de leurs causes,

notamment celle de la reconnaissance de leur génocide en 40),

a "craqué" pour ce merveilleux peintre

comprenant si bien les siens,

les "croquant" dans leur chatoyante vérité

 

Voici quelques-unes de ses oeuvres,

à déguster !

 

Eva

 

 

 

Peindre pour vivre, peindre la vie

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.marius-casar-peintre-gitan.fr/MARIUS%20CAZAR%20SELECTION/la%20roulotte.gif

 

 

 

http://www.marius-casar-peintre-gitan.fr/MARIUS%20CAZAR%20SELECTION/les%20vanniers.gif

 

 

 

http://www.marius-casar-peintre-gitan.fr/MARIUS%20CAZAR%20SELECTION/le%20cirque.gif

 

 

 

http://www.marius-casar-peintre-gitan.fr/MARIUS%20CAZAR%20SELECTION/le%20camp.gif

 

 

 

http://www.marius-casar-peintre-gitan.fr/MARIUS%20CAZAR%20SELECTION/lepeintre.gif

 

 

 

http://www.marius-casar-peintre-gitan.fr/MARIUS%20CAZAR%20SELECTION/combat%20de%20coqs.gif

 

 

http://www.marius-casar-peintre-gitan.fr/la%20vie%20des%20gitans.htm

 

 

 

Ma peinture c’est ma vie . C’est le partage, la fraternité. Etre Gitan des années 1900, c’est respecter les gens, respecter les anciens, respecter la parole donnée.

Ma peinture elle est comme moi. Elle veut traduire les choses simples de ma vie. Elle ne ment pas, elle est le reflet de la fraternité et du partage,
de l’amour de son prochain.

Ma peinture elle est comme moi, naïve mais authentique.

Menu

Sa vie
Son œuvre
Liens
 

                                                                
                                                     

 Copyright SIMA Production

 

 

 

 

 

Pour voir Marius Casar dans son atelier (reportage FR3) cliquez sur la photo ci-contre



 

Menu


Accueil


Liens



 

Copyright SIMA Productions©

Vous voulez donner un avis sur la peinture de Marius Casar : Cliquez ici


Copyright SIMA Productions
©

 

 

 

Retour

Pour m'envoyer un mail
cliquez ici


Pour me téléphoner
06.34.45.84.87

Marius Casar est né le 6 janvier 1940 à Perpignan. Ses parents vivaient rue Jean Fortin avec leurs six enfants. Son père, seul à travailler, était chiffonnier et vendait des peaux de mouton. Toute la famille vivait dans une seule pièce.
Il vit actuellement dans le quartier du Haut Vernet.
A l'âge de huit ans, il commence à faire les vendanges avec son oncle, dans la région de Thuir. A douze ans, il aide également aux travaux agricoles. Il gange alors 25 francs par jour.
A dix ans, il va à l'école Torcatis, Place Cassagne. C'est à ce moment qu'il commence à s'intéresser au monde plein de couleurs qui l'entoure.
Durant les déplacements de sa famille, il vit en roulotte ou sous la tente et il s'émerveille des paysages colorés qu'il rencontre. Quand il s'intéressera à la peinture, il sera attiré par des peintres comme Lautrec, Renoir, Gaughin ou Matisse, chez lesquels il retrouvera les couleurs de son enfance.
Il est aussi très attiré par la peinture de nus, mais par pudeur et incompréhension familiale, il ne s'autorise pas cette forme de peinture.
La communauté gitane, plus attirée par la musique ou les arts du cirque ne comprend pas son goût pour la peinture et contribue à isoler le peintre.
Il se lance en 1999 en peignant sa première toile, représentant son épouse regardant la télévision. Depuis, il peint la vie quotidienne, sa communauté, Collioure et sa lumière si particulière, Perpignan et ses marché de la place Cassagne ou les sardanes au bas du Castillet, ses copains. En un mot il peint la vie qui l'entoure et qu'il aime.
Sa peinture naïve mais authentique laissera sans aucun doute un trace indélébile de la vie des gitans des années 1900 à nos jours.

 

 

 

http://www.marius-casar-peintre-gitan.fr/liens.htm

Repost 0
Published by Eva Coups de coeur - dans Peuples
commenter cet article
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 22:36

retraites-la-fin--j.jpg

 

 

 

Pour une fois, je me cite !

 

Après avoir créé un blog d'utilité publique,

www.sos-crise.over-blog.com,

 

voici enfin un blog d'information des seniors, pour lutter contre la désinformation (voir article joint) !

 

http://senor-information.over-blog.com

 

Votre eva R-sistons

 

 

 Ce blog, administré par une journaliste-écrivain, Eva, s'adresse aux seniors. Pour lutter contre la désinformation des Médias: Sans une information honnête, on ne peut choisir. Grands thèmes de l'actualité analysés par Eva ou articles sélectionnés pour leur qualité. Humour non exclu.

 

 

Articles récents:

 

 

Unite-et-paix.jpg

 

Les Médias vous mentent,

lisez l'Info, la vraie, sur Internet, 

comme sur Médiapart (affaire Woerth)

par eva R-sistons à la désinformation

 

 

Bienvenue sur ce blog,

 

sur votre blog,

 

mes nouveaux amis !

 

Pourquoi ce site ?

 

Je viens d'apprendre, sur France24, que les Seniors étaient de plus en plus "fans" d'Internet. Et pour cause ! Il ouvre tant d'horizons, il permet de communiquer avec le monde entier, il permet, aussi, de s'informer. Vraiment !

 

Aujourd'hui, nos Médias, à l'étranger, sont montrés du doigt ! Nous sommes, avec Sarkozy, lanterne rouge d'Europe en matière de liberté de l'information ! Le saviez-vous ? Lisez Internet ou la presse étrangère plutôt que la Française, vous serez stupéfiés: Notre Président est raillé partout ! Le journal "Le Courrier International" a consacré tout un article sur ce sujet ! 

 

Car malheureusement les Médias "officiels", et surtout la Télévision, vous mentent en permanence. Pourquoi ? Parce qu'ils sont aux mains d'un Clan, d'abord (et c'est pour cela que vous voyez toujours les mêmes têtes), ensuite aux mains des Marchands d'Armes, c'est une réalité propre à la France, scandaleuse: Et par exemple lorsque j'étais journaliste sur une grande chaîne de télévision française, la seule émission qui, à l'époque (plus démocratique qu'aujourd'hui), a été censurée, concernait l'Association internationale des Femmes pour la Paix.

 

 

http://www.ameinfo.com/static/images/countryguides/gallery/iran-1.jpg

 

 

 

http://www.3jokes.com/images/2008/Data50/IRAN/3Jokes_Iran%20(15).jpg

 

 

http://www.resimlerden.com/iran/iran.jpg

Voilà à quoi ressemble l'Iran millénaire qui va bientôt être attaqué

et détruit comme l'Irak dont toute la culture (Musées etc) a été

anéantie par les occupants américains. Honteux !

 

 

 

Ne vous étonnez donc pas si on vous présente, par exemple, une émission intitulée "Mourir pour la Patrie", pour vous inciter à le faire (alors que sauf exception on ne meurt pas pour la patrie, mais... pour les multinationales de l'armement ou du pétrole, apatrides !). Et actuellement, cher Lecteur ou chère Lectrice, n'avez-vous pas remarqué combien, jour après jour, on nous dresse contre l'Iran, présentant ce pays comme dangereux, alors qu'il n'a jamais attaqué personne, et qu'il ne compte pas le faire ? Alors, pourquoi ? D'abord parce que l'industrie militaro-financière a besoin de guerres pour prospérer (et donc elle a sans cesse besoin d'adversaires, hier l'Irak, aujourd'hui l'Iran), ensuite parce que les "cibles" choisies intéressent les grandes puissances (comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, Israël, la France...) en raison soit de leur intérêt stratégique (route du pétrole par exemple), soit de la richesse de leur sous-sol.

 

Diviser pour régner: Machiavélique ! 

 

Voulez-vous des exemples ? Haïti représentait un intérêt stratégique, alors une arme militaire très sophistiquée a été utilisée, dite "climatique", pour dérégler le climat, provoquer un tremblement de terre (Jamais les Médias ne diront la vérité, évidemment). Et les Etats-Unis occupent militairement (quel Média en parle ?), désormais, le pays dévasté. Vous ne me croyez pas ? Souvenez-vous: Les images montraient les "sauveteurs" américains en tenue militaire... pour sortir les survivants des décombres ?

 

L'Irak était riche en pétrole ? Une guerre effroyable a été déclenchée par les Anglo-Saxons, et désormais ils gèrent le pétrole après avoir détruit le pays. Le résultat ? Un million 500.000 morts, plus de deux millions de réfugiés, la Nation divisée ethniquement (Kurdes, Chiites, Sunnites) donc affaiblie (le fameux "diviser pour régner" ! C'est ce qui s'est passé lors de la guerre de Yougoslavie, je vous expliquerai une autre fois), et puis un grand nombre de blessés, d'handicapés, de meurtris, d'orphelins, d'enfants malformés, une culture anéantie, etc etc, sans parler des pillages, des meurtres, des attentats (souvent provoqués par l'Etranger, la CIA par exemple, on appelle cela des "attentats sous faux drapeau ou sous fausse bannière", pour provoquer)...   

 

Sadam Hussein était certes un dictateur, mais la Nation était une, souveraine, laïque, c'était un pays moderne et par exemple le système de Santé était alors excellent... Aujourd'hui, le pays est détruit, et dirigé par des "marionnettes", comme on dit, c'est à dire des hommes corrompus (payés grassement) au service des Etats-Unis qui pillent les ressources pétrolières pour continuer à faire du profit et à maintenir élevé le niveau de vie des seuls Américains (sur le dos, donc, des Irakiens qui pourtant possèdent les ressources). Est-ce juste ?

 

Lisez (cliquez sur ce lien, vous accédérez à mon blog No-War, car je milite pour la paix, ce bien le plus précieux !) :

L’IRAK AN VII : Chronique d’un pays en miettes ( Pr Chems Eddine Chitour )

russes contre nazisme meyssan

2e guerre mondiale.

Les Russes libèrent l' Europe du joug nazi. Eh oui, les Médias disent

que ce sont les Américains qui ont sauvé l'Europe, mais non, ils ont perdu

300.000 hommes et les Russes vingt millions des leurs ! Et en réalité,

des Américains comme la famille Bush, déjà, ou les Rothschild,

ont en sous-mains favorisé cette guerre pour des motifs de profit !


 

Une nouvelle guerre mondiale ?

 

Aujourd'hui, ce que les Médias ne vous disent pas, c'est que les Israéliens, les Américains, les Anglais, les Français (Chirac était pour la paix, Sarkozy est le Bush de notre pays, va-t-en guerre... on en reparlera) se préparent activement pour attaquer plusieurs pays, parce qu'ils veulent rester "souverains", préserver leur indépendance : Iran, Syrie, Liban... la guerre, cette fois nucléaire,  risque de se propager dans la région, et ailleurs, comme en Corée, en Russie, en Chine, et aussi dans des pays comme le Vénézuela, dont les Etats-Unis convoitent le pétrole et n'apprécient pas le dirigeant, Chavez, qui veut que les ressources du pays profitent à tous, et non aux multinationales américaines.

 

Et la France, avec un Sarkozy ou un Kouchner (ils étaient d'ailleurs tous deux pour la guerre d'Irak, contrairement à Chirac et aux Français) particulièrement va-t-en guerres, sera au premier rang aussi, avec les conséquences que cela impliquera (attentats, armes biologiques etc). La Der des Der ? Non ! Les guerres rapportent gros, des "fous" indifférents aux malheurs des populations les programment !

 

NS-lordwar.jpg NS-l-americain-livre.jpg

 

 

Sarkozy: Un va-t-en guerre, un cow-boy, un "Bushiste"

 

 

Et vous devez savoir que je suis une femme de paix, pour moi la guerre est la pire des choses, la pire des solutions, elle aggrave les problèmes, elle les multiplie ! C'est pourquoi je tiens à informer. Pour que les citoyens soient au courant, et que si c'est possible, ils disent non ! Par exemple, en ne votant plus pour un "cow-boy", un "shérif" comme Sarkozy, qui est "musclé, "va-t-en guerre". Observez-le: Plutôt que la "prévention", il choisit la "répression"; plutôt que la "diplomatie", "l'usage de la force". Ce n'est pas un homme d'Etat et de paix, c'est le "clone" de Bush ! Oui, la France a élu un Bushiste, il faut le savoir ! Et je vais vous apprendre quelque chose de terrible: Une dizaine de livres sont sortis sur son état mental (perturbé), le plus souvent écrits par des psy ou des psychiâtres. Qui en a parlé ? Les Médias "aux ordres" ont fait silence...

 

 

Voix-de-son-maitre.jpg

 

 

Les Médias, vos ennemis

 

 

Les Médias ne sont pas vos amis. Ils mentent, ils désinforment, ils font de la propogande, ils relaient les mesures du gouvernement. Tout est faux ! Et par exemple, Woerth est-il blanchi ? Par son copain ! La vérité, c'est qu'il est dans le pétrin jusqu'au cou ! 

 

Lisez:

 

Woerth "blanchi", mais... Bassères (IGF) avait été nommé par Woerth ! (cliquer sur le lien).

 

 

NS--172--.jpg

 

 

Sarkozy est-il un homme bien ?

 

Vous voulez savoir ? Je suis Gaullienne de Gauche. J'admire le Gl de Gaulle ! C'était un homme d'Etat, lui, qui aimait la France, qui la servait avec droiture, l'éthique était première pour lui, et par exemple il n'aurait pas donné une communication de téléphone personnelle de l'Elysée sans la payer. Et Sarkozy ? Avec tout ce qu'il gagne, il ne paie pas d'impôts ! Et vous ???? Au fait, vos pensions ont-elles augmenté ? Sarkozy, lui, à peine élu, a pensé : 

- à s'augmenter scandaleusement

- à faire un immense cadeau à ses amis milliardaires (le fameux bouclier fiscal, avec lui Mme Bettencourt a vu le Fisc lui rendre trente millions !)

- à faire des Lois pour que la délinquance "en col blanc" (des riches donc) soit le moins possible poursuivie ! 

 

Je vous joins un article sur son train de vie, à nos frais, il est supérieur à celui de la Reine d'Angleterre !

 

Je vous joins également un lien (cliquer dessus) qui vous permettra de comprendre, en quelques instants et en images, ce qui se passe avec la fameuse "route du pétrole" qui occasionne tant de guerres :

 

http://img146.imageshack.us/img146/1980/axisofwarsuy7.swf   (La route du pétrole).  

 

Vous pouvez aussi cliquer sur ce lien (le site est formidable pour l'information, la vraie !): 

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14447

 

Je vous conseille aussi la lecture de cet article, publié sur l'un des meilleurs sites d'Internet: "Géopolitique, les CLEFS pour comprendre ce qui se passe réellement, ou ce qui s'est passé récemment"

 

 

http://www.voltairenet.org/, ou http://www.voltairenet.org/article165795.html

 

Je publie aussi, ce jour, sur ce blog, un post sur EDF, attention, ne signez rien !!!! C'est votre intérêt !

 

retraite-parkinson.jpg

 

Le financement de la dépendance

 

Enfin, je publie aussi un article qui vous intéressera, sur la dépendance. Nous sommes tous concernés ! Sarkozy est entouré de grands commis de l'Assurance, comme Xavier Bertrand, son frère Guillaume Sarkozy s'occupe de l'Assurance (privée, juteuse) des retraités... conflit d'intérêt !

 

Notre Président des riches (pas de tous les Français, de même qu'il est Président de l'UMP au lieu de tous nous représenter), des intérêts privés, vous prépare une loi. Eh bien, cette dépendance qui devait être financée par tous, le sera par les salariés (jamais par les rentiers, les actionnaires), au profit des Assureurs privés ! C'est la fin du Système "par répartition", solidaire, entre générations. Tout ce à quoi nous tenons, tout ce à quoi nous sommes habitués, va bientôt sauter avec Sarkozy, pour le seul profit de ses amis financiers, grands banquiers, grands entrepreneurs ! Par exemple, la Santé sera à deux vitesses, coûteuse, plus difficile d'accès (loin, moins d'hôpitaux et plus de cliniques privées, donc coût à notre charge, suppléments à payer pour être opérés..), déremboursements etc. Au final, seuls les riches pourront se faire soigner ! C'est ça que vous voulez ???

.   

Pardonnez-moi, ce premier article, d'introduction, est long. Les autres seront plus courts, donc plus faciles à lire. En quelques mots, vous comprendrez mieux l'actualité, ce qu'on vous cache, les dessous des mesures, ce qui vous menace, etc. Pour ne plus être roulés, pour choisir en connaissance de cause, pour défendre vos intérêts ! Ne vous laissez plus abuser par les mensonges des Médias, par la communication de l'Elysée d'ailleurs souvent non suivie d'effets !

 

Votre eva, qui a plus de cinquante ans comme vous, qui est jeune de caractère et d'allure, et qui veut être un modèle de jeunesse, de dynamisme, pour vous, et qui est là pour vous éviter de vous faire rouler !

 

 v1-2-1.jpg

 

Photo d'eva un peu floue, mais très récente, prise devant un cyber pas loin de chez elle ! La jeunesse se cultive, sports, militantisme, convictions, service des autres, idéaux, joie de vivre quelle que soient les circonstances, ouverture d'esprit, etc ! Il y a encore deux ans, on me donnait 35 ans ! Vous savez quoi ? Je ne vieillirai jamais ! Parce que mon coeur et mon esprit seront éternellement jeunes ! Et vous ? Eh bien, faites-en autant ! Et commencez par décider de ne plus vous faire rouler !

senor-information.over-blog.com

Repost 0
Published by Eva Coups de coeur - dans Blog d'utilité publique
commenter cet article

Présentation

  • : Coups de coeur d' Eva R-sistons
  • Coups de coeur d' Eva R-sistons
  • : Les coups de coeur d'eva, administratrice des blogs R-sistons à l'intolérable, à la désinformation, à la crise, etc. En particulier, elle braque le projecteur sur des blogs qui lui semblent particulièrement intéressants, sur le fond ( engagements, humanitaire, spiritualité, arts...), sur la forme (qualités de présentation, personnalité de l'auteur, originalité...). Ses coups de coeur, tout simplement, qu'elle partage fraternellement avec vous !
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Carrière: Journaliste,  écrivain  Lauréate Académie Française, Divorcée, 3 enfants. Franco-Russe. Citoyenne du monde, humaniste
  • Carrière: Journaliste, écrivain Lauréate Académie Française, Divorcée, 3 enfants. Franco-Russe. Citoyenne du monde, humaniste

Recherche