Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 03:00



Obama et pt'it Sarko, vus par Laplote !

Vous aimez rire ? Moi, oui. Et faire rire.

Alors, quand j'ai trouvé ce Laplote-là, je ne l'ai plus lâché ! Du talent, et pas seulement pour nous.... croquer ! Ou plutôt,  pour croquer les "zélus".

Et un grand artiste peintre, notamment animalier ! Allez, je lui laisse.. la parole !

Votre Eva

http://laplote.over-blog.fr/50-index.html
 













V







undefined








Présentation

  • : Le blog de Laplote
  • laplote



     

A commander sur  :  http://www.abseditions.com/
ou se procurer en librairie.
Pour Annemasse : librairie "Majuscule"
et "Place Média
"
 

 

Bouquin disponible chez
VIRGIN Archamps 74...
librairies, FNAC
(
http://recherche.fnac.com/e50840/Abs-Eds)...
disponible à la librairie EUREKA
St Julien En Genevois



Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Humour
commenter cet article
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 16:50



Bonjour mes amis,
 
Assez de polémiques ,
assez de  soi-disant " péril jaune " !

Laissons-nous aller au plaisir
de découvrir la Chine,
à travers ces belles images !

Fraternellement, Eva


http://dany.enchine.over-blog.com/


Blog de Dany et ses passions

 






J'ai reçu le 20/04/08 mon 4000ème commentaires, et le 25/03/08 j'avais reçu mon 3000ème commentaires, un mois juste. Merci à vous pour vos commentaires, vos remarques, vos infos , vos photos et [...]

  Une des légendes chinoises populaires les plus répandues.Elle est transmise sous forme orale ou écrite. Elle fait partie de la littérature populaire chinoise. C'est une histoire [...]





28/03/2008. 4ème volet de cette journée passée à Hong Kong. Une petite vidéo et un article plutôt axé sur les artistes chinois très connus , au moins par moi. Le Boulevard des Stars, comme en [...]




Toujours en visite à Shamian Island, ce très bel endroit très calme que j'aime beaucoup parcourir, pleins de petites rues, beaucoup de photographes pour les mariés et certainement aussi pour [...]




Quatre photos prises sous une autoroute, un petit parc ,où des gens viennent danser,ou apprendre à danser. Un bassin (une pataugeoire pour faire plaisir à mon amie italienne) avec 3 [...]



*** Albums photos ***

Chine 2003
Chine 2007
Argentine 2005
Brésil 2005
Sortir à



Top Blog 








Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Voyages
commenter cet article
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 12:15




Bonjour

Décidément, je raffole de ce blog.

Tant d'atomes crochus.

Tant de vibrations communes.

L' Unité du genre humain. Un socle commun des religions, qui devrait nous ré-unir.

Je plonge avec délices, je déguste chaque parole, chaque élan - et cette immense tendresse pour tout ce qui vit, et d'abord pour les plus faibles.

Je pourrais avoir écrit ces textes.  Je m'y reconnais complètement.  Comme c'est beau, l'unité !

Merci Thierry de nous enchanter !

Coup de coeur, je dois parler de plein de blogs, mais non - je reparle du tien.

Allez, je partage avec vous, amis lecteurs, ce courriel envoyé par Thierry ce jour.

Eva



Salut Eva,
Je viens de répondre à un de tes commentaires où tu me pose la question suivante :
Comment m'as tu sentie si proche de toi, malgré le contenu du blog ? A cause de mon profil, en présentation de mon blog ?

Ma réponse :
Oui, à cause de ton profil. Il y a une vie intense dans ton parcours, un souffle, une quête assoiffée de vérité, de justice et de spiritualité inséparables. Je sens que nous avançons dans la même direction… Ce qui nous différencie le plus est certainement ta politisation. Personnellement, après un engagement politique de quelques années, j’ai pris définitivement mes distances avec la politique. Je ne crois plus du tout à cette voie pour changer la destinée de l’humanité. La politique est essentiellement recherche du pouvoir, or ce n’est pas par le pouvoir que les choses changent. Aucune transformation de fond ne peut être imposée par un pouvoir. Le pouvoir ne peut que changer les structures et les lois, mais ce ne sont pas les structures et les lois qui changent le cœur de l’homme, ni sa conscience du reste…

De plus, comme disait Bakounine, "mettez le prolétaire le plus généreux et le mieux intentionné sur le trône du Tsar et en quelques années, il deviendra comme le Tsar lui-même… ".

Fraternellement

e-x-o-d-e

PS : j'en profite pour te signaler deux nouveaux textes sur mon blog qui peuvent t'intéresser

nos frères ont faim
http://le-jardin.over-blog.net/article-18846439.html

unité en Abraham
http://le-jardin.over-blog.net/article-18776376.html


_______________________________________________________________________________


C'est la lecture de ces deux textes qui m'a donné envie de reparler de ce blog. Trop beaux, ces textes ! De purs moments de bonheur !

                              Nos frères ont faim !

Je suis bouleversé par les nouvelles de ces derniers jours concernant la hausse du prix des matières premières… La situation est terrible. Des manifestations contre l’envolée des prix des denrées alimentaires, parfois de véritables « émeutes de la faim »  se sont produites dans plusieurs lieux de la planète ces dernières semaines (l'Egypte, la Mauritanie, le Mexique, le Maroc, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, la Bolivie, le Pakistan, l'Indonésie, la Malaisie, l’Ethiopie, Madagascar, les Philippines, Haïti...). La spéculation financière sur les produits de base de l’alimentation humaine, un des facteurs qui fait actuellement monter les prix des denrées de façon alarmante, est criminelle, insupportable… Elle est en outre le signe d’une grave perte de conscience spirituelle. Réveillons-nous ! Nos frères ont faim !

 


 

La Banque mondiale considère que ce sont au moins 33 Etats dans le monde qui sont menacés de troubles politiques et de désordres sociaux liés aux questions alimentaires. D'après un rapport de cette organisation, publié la semaine dernière, la hausse des prix du blé atteignait 181% à l'échelle mondiale en février sur 36 mois, et la hausse mondiale des prix alimentaires 83% sur la même période. L'inflation des denrées alimentaires a atteint un niveau jamais vu depuis des dizaines d'années. Elle se répercute directement sur les prix du riz, du pain et des tortillas qui constituent la nourriture de base pour plus de la moitié de la population mondiale.

 
Prenons l’exemple du riz. De novembre à avril, le riz a connu 60% de hausse en 6 mois ! L'impact de cette hausse sur les populations - 50% de la population mondiale - dont l'aliment de base est le riz, est terrible. Au Cambodge le prix du kilo de riz est en hausse de 150% par rapport à l'an passé ! Dans certaines régions d'Asie, le riz représente jusqu'à 80% de l'alimentation quotidienne. Le stock mondial de riz n'a jamais été aussi bas depuis 1976 !

Le déséquilibre entre offre et demande fait que les exportateurs de riz sont obligés de réduire fortement leurs exportations afin de garder le riz pour leurs propres populations. L'état des Philippines, plus gros acheteur mondial de riz, essaye désespérément d'acheter 1,8 millions de tonnes de riz pour nourrir sa population et n'y arrive pas ! Il doit faire face à une vraie situation de pénurie : jamais ses besoins n'ont été aussi élevés !

Si cette situation dure et même s’amplifie, des soulèvements de populations asiatiques mais aussi africaines (certaines régions sont aussi grosses consommatrices de riz) vont se multiplier.

 


Selon  le Fonds international de développement agricole (FIDA), -  une agence de l'ONU - chaque augmentation de 1 % du prix des denrées de base, pourrait plonger 16 millions de personnes supplémentaires dans l'insécurité alimentaire. Cela "signifie que 1,2 milliard d'êtres humains pourraient avoir chroniquement faim d'ici à 2025 ; 600 millions de plus que précédemment anticipé". Parmi les pays les plus vulnérables : l'Erythrée, la Sierra Leone, Madagascar, Haïti, la Géorgie, le Burundi ou le Zimbabwe.

Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI prévient qu'une poursuite de la flambée des prix aura des "conséquences terribles" : "comme nous l'avons appris dans le passé, ce genre de situation se finit parfois en guerre", a-t-il dit.

 

 


 

Les causes de la faim sont divers : catastrophe naturelles, accidents climatiques (par exemple sécheresse en Australie, en Inde, en Turquie ces derniers temps), troubles socio-politiques ou guerres empêchant la production ou la distribution des produits, dictature empêchant la circulation des denrées…. Les causes de l'explosion actuelle des prix sont apparemment identifiées. Côté demande, les Asiatiques enrichis consomment globalement davantage, mais aussi mangent plus de viande, ce qui renforce les besoins en végétaux pour l'alimentation animale. L'offre, elle, a été limitée ces derniers temps par des accidents climatiques et des pertes de rendement liées à la prolifération de certains ravageurs des cultures. Un autre élément non négligeable est également à prendre en compte : l’élévation du prix du pétrole, qui se répercute sur les coûts du transport mais aussi sur le prix des intrants (semences, pesticides, engrais). Enfin, l’usage accru des agro-carburants utilisant oléagineux, canne à sucre ou céréales réduit les surfaces destinées à l’alimentation. Chaque année, ce sont 100 millions de tonnes de céréales utilisées pour la fabrication de ces carburants que certains appellent “verts”, mais qui risquent à terme de devenir rouge sang…
Ce déséquilibre engendre une tension sur les marchés. Mais à ces aspects liés aux aléas de la nature, ou a des choix économiques plus que discutables, il faut ajouter des facteurs liés au fonctionnement de  la finance, à savoir la baisse du dollar, monnaie d'échange des matières agricoles, que les producteurs veulent compenser et une spéculation considérable. La crise financière joue ici son rôle : de nombreux investisseurs ont fui la finance pour chercher "refuge" dans les matières premières, provoquant une catastrophique envolée des prix ces dernières semaines.
Rappelons que l'industrie agroalimentaire est à présent la deuxième industrie la plus profitable du monde, juste derrière l'industrie pharmaceutique. A titre d’exemple, le fabricant automobile Mitsubishi est devenu l'un des plus gros transformateurs de viande bovine au monde ; ce qui montre le degré de l'afflux de capital vers le secteur agroalimentaire.


Le Créateur nous a donné une terre nourricière, l’abondance et la richesse des ressources naturelles. Ce qu’Il a donné, Il l’a donné à tous. Chacun, dés lors qu’il vient au monde, possède sur ces ressources un droit absolu lié à sa nature de fils ou fille de Dieu. L’accès de tous à la possession (individuelle ou collective) des moyens économiques doit être garanti sous peine de mutilation de l’image et ressemblance divine dans l’homme. En effet, chaque enfant de Dieu doit trouver sur terre ce qui lui est nécessaire pour réaliser sa vocation personnelle et pour s’inscrire dans une œuvre commune : la construction du Royaume de Dieu, Eden retrouvé. Comme le reste, l’économie, sous tous ses aspects (production, distribution, consommation…) doit être rendue à l’Intention originelle du Créateur, c’est-à-dire servir la divinisation, la transfiguration de l’homme, l’épanouissement de l’ensemble de ses potentialités. Une économie remise à sa place sert l’humain total et ne se rattache pas uniquement au besoin d’avoir mais également au besoin d’être.

 



 

C’est de Dieu que l’humanité a reçu l’être et l’avoir. Elle ne trouvera de remède à ses maux et son plein épanouissement qu’en retrouvant sa vocation au sein du Plan créateur pour lequel l’être et l’avoir ont été conçus. Cette vocation sublime d’association libre et volontaire à l’Action créatrice de Dieu concernent tous les enfants d’Adam. Aucun d’eux ne saurait être exclu du Projet génésiaque sous quelque prétexte que ce soit. Cette exclusion revient en effet à une négation de la nature humaine profonde de l’individu, à un ravalement à l’état sous-humain, à une forme d’assassinat. Dans cette perspective, la redistribution équitable des biens de la Création – tous les biens et pas uniquement les biens matériels - consistera à donner à tout être humain les moyens de réaliser sa véritable identité en épanouissant les dons divins en lui et dans ses relations avec les autres. Cette possibilité permanente d’accomplir sa vocation sera pour chacun la véritable richesse. Dieu veut tous les hommes riches, c’est-à-dire non dépendants et possesseurs des moyens de leur vocation. Nous disons bien des moyens de leur vocation et non seulement de leur dignité – expression morale renvoyant souvent à une conception maternaliste et psychologisante réductrice de l’humain. La vocation humaine est sublime, dynamique et créatrice au plus haut point. A ce niveau, le don d’Eden fut don de richesse absolue et sa destruction, misère. En Eden, Adam et Eve disposaient de tout, à commencer d’eux-mêmes, au sens où il disposait de la richesse infinie de leur propre nature spirituelle. Tout en étant nus, ils étaient infiniment riches de leur Image et Ressemblance de Dieu.

 
La possession des moyens élémentaires de subsistance garantit l’autonomie minimum, base de la liberté, sans laquelle le « dieu » ne peut naître dans l’homme. La faim est un manque terrible sur le plan corporel et psychique, une souffrance immense, lancinante…génératrice de faiblesse et de mort. Mais, une dimension particulièrement destructrice de la faim, rarement évoquée, est sa dimension spirituelle. L’homme travaillé par la faim ou sans logis ne peut entreprendre d’action qui ne soit centrée sur autre chose que ses soucis et besoins immédiats. Il est totalement mobilisé par sa survie animale et ne peut libérer d’énergie et de pensée pour autre chose que ce but. Il ne peut se consacrer à sa croissance spirituelle puisque la pérennité de son corps n’est même pas assurée. La faim et le dénuement extrêmes font régresser l’homme jusqu’à l’animalité et rendent impossible toute préoccupation métaphysique et spirituelle, maintiennent l’homme en deçà de sa vocation divine.

Dans une société de conscience spirituelle développée, en ascension vers Eden, la libération de la dépendance devrait être une exigence prioritaire. Le Message de Dieu donné à Arès en 1977 nous dit que dans une telle société, les biens de première nécessité ne pourront plus faire l’objet d’un commerce motivé par le seul profit et débouchant sur la spoliation : Le frère ne vend pas le pain, la laine (RA XIX/22)

 


La spéculation financière sur les produits de base de l’alimentation humaine, qui fait fluctuer les pris des denrées de façon aberrante, est criminelle, intolérable.

Elle est en outre le signe d’une grave perte de conscience spirituelle. En perdant sa conscience spirituelle, l’homme a cessé de voir dans chacun de ses semblables un reflet du Père, un frère sublime, un autre lui-même. Il ne voit plus qu’une machine de muscle, d’os et de sang. S’étant rabaissé à l’état de chose, il traite les autres en chose. Cette amnésie spirituelle se répercute dans l’ensemble du complexe socio-politico-économique.

 
L’homme est un tout, unique et absolu, à l’image et ressemblance de l’Unique et de l’Absolu. Mais il est un tout dans un tout : la grande famille humaine. La réalisation plénière d’un individu n’est pas concevable sans la réalisation de tous les autres. Chez celui en qui s’épanouit la conscience fraternelle il ne peut y avoir de bonheur isolé du bonheur collectif : c’est pourquoi le frère des hommes luttera pour l’établissement de l’équité - état de l’humanité dans lequel chacun de ses membres dispose des moyens de sa vocation individuelle et des possibilités de participer à la vocation collective-, et pas simplement contre son péché personnel, de façon introvertie.

Avec tes frères des steppes, ceux qui ne prononcent pas Mon Nom, tu établiras l’équité. Mieux vaut qu’elle s’établisse sans Mon Nom plutôt qu’en Mon Nom règne ce que j’ai en horreur (RA. 28/10-11.). La steppe est une parabole désignant tout lieu ou zone mentale d’exclusion où de relégation où sont maintenus ceux avec qui ne sont pas partagés les richesses spirituelles, morales et matérielles de la terre.

Ainsi, comme certaines tribus hébraïques conduites par Josué achevèrent de conquérir la Terre Promise pour permettre à chacune des tribus d’obtenir son territoire avant de retourner jouir de leur part déjà conquise (Bible, Nb. 32/18 et Jos. 1/13), le frère redistribuera la Terre Promise – toute la terre et ses promesses de bonheur partagé – entre tous avant de posséder son bonheur en plénitude. La jouissance égoïste cultivée actuellement par une minorité d’être humains au détriment des autres illustre de façon criante la déchéance spirituelle de l’humanité : nous ne sentons plus que nous sommes un tout vivant, que nous sommes la chaire de l’autre.


 Une redistribution réussie et durable de la Création entre tous les enfants d’Adam – élément capital d’un nouvel exode vers Eden - ne se fondera pas sur une vengeance, la revendication étroite d’un droit ou d’un dû, mais sur une conscience de soi dans l’autre et de l’autre en soi, une empathie profonde restaurée en chacun d’entre nous. Il ne s’agit pas de loi ou d’idéologie mais de vie et de conscience.

 
Mais Dieu nous mets en garde. Si nous tardons à effectuer librement cette redistribution, elle se fera par d’autres moyens, peut-être beaucoup moins pacifiques…

Qu’ils méditent vite Ma Parole ceux qui fixent le prix de la terre, le prix du fer et du feu, le prix de la prière, le salaire de l’ouvrier, l’intérêt de l’argent, qui tirent de Mon Héritage pour eux seuls des profits; qu’ils prennent garde avant qu’il soit trop tard! (RA 28/24)



_________________________________________________________________________________________


                                         Et voici l'autre texte :


  


Unité en Abraham

Juifs, Chrétiens et Musulmans sont tous les enfants d’Abraham. Les Juifs et les Chrétiens par Isaac. Les Musulmans par Ismaël. Au tympan de l’église de Conques (Aveyron), Abraham est au centre de la Jérusalem céleste. Il entoure de ses bras deux élus portant le sceptre fleuri. Ces deux enfants évoquent ainsi Ismaël, fils d’Agar sa servante, et Isaac, fils de sa femme Sara.

 

 

Notre unité se fonde sur cet héritage commun de notre père dans la foi. Mais quels sont ces fondements communs que nous lègue notre père Abraham ? : Dieu est unique, il n’y en a pas d’autres que Lui, Il n’a pas d’«associés» (pour reprendre un terme coranique). Nous ne servons que Lui et refusons toutes formes d’idolâtrie. Nous nous soumettons à Dieu, nous offrons tout pour la réalisation de son Projet pour l’humanité, même ce qui est le plus précieux pour nous (sacrifice d’Abraham). Nous sommes appelé à être fidèles à l’Alliance avec Dieu et vivre dans l’amitié de Dieu. Cette amitié est un lien direct avec le Créateur (Abraham ne fonda aucun système religieux, aucune institution religieuse, c’est pourquoi le Coran met en avant le fait qu’Abraham n’était ni Juif, ni Chrétien (3, 67), pour nous inviter à retrouver le sens de cette piété fondamentale, originelle. Sa relation à Dieu était simple, sans intermédiaires, sans clergé –  il fait lui-même les sacrifices qu’il offre à Dieu). Abraham est le prototype du croyant qui accomplit la Parole de Dieu directement et de façon libre.

Nous avançons humblement dans la direction que Dieu nous montre, en totale confiance. Nous recherchons la justice et la bonté, par laquelle seront bénies toutes les familles de la terre - «en toi seront bénies toutes les familles de la terre » avait dit Dieu à Abraham (Genèse 12,4). Cette bénédiction ne peut advenir que si les héritiers d’Abraham retrouvent la voie de la fraternité vécue et de la spiritualité active. Les déchirements entre les enfants d’Abraham contribuent à affaiblir cette bénédiction, à en stériliser les potentialités. Quelle image de la foi monothéiste donnent aujourd’hui les héritiers désunis ? Les querelles, les conflits, les rivalités entre Juifs, Chrétiens et Musulmans sont autant de signes négatifs, effrayants parfois, qui éloignent les hommes du Dieu de la Bible et de Coran. Il est temps de nous retrouver enfin « dans le sein » de notre père – selon l’expression biblique - et de re-devenir porteurs de bénédiction pour toutes les familles de la terre, pour toute la Création !

 

 

Eléments tirés de l’Ecritures bibliques et coraniques :

 

Ce socle commun issu de la Parole révélée est la fondation sur laquelle nous pouvons nous rejoindre, sur laquelle nous pouvons nous appuyer pour avancer ensemble, main dans la main.

La Bible évoque Dieu comme étant le Dieu d’Abraham (Exode 3,6, 6,3 ; Matthieu 22,32…) et le Coran considère que l’Islam était déjà la voie (milla) d’Abraham. La spiritualité que nous héritons de notre père Abraham est une bénédiction de Dieu - Abraham est un guide (imam) pour les hommes (Coran 2,124). Juifs, Chrétiens et Musulmans sont d’accord là-dessus. Sa foi et son caractère sont exemplaires pour nous tous :

Il  était un croyant monothéiste pur (hanif) soumis à Dieu, il n’était pas au nombre des polythéistes. » (Coran 3, 67)
Il était humble (Coran 9, 114)
Il était juste (Coran 19,41)
Il était intelligent et savait utiliser sa raison (épisode de la réflexion sur l’idolâtrie des astres Coran 6,76 à 79)
Il avait un cœur pur (Coran 37,84)
Il avait totalement confiance en Dieu ; Il accepta de tout quitter, de partir dans une direction inconnue sur ordre de Dieu (Genèse 12,1) et garda toute sa vie une dynamique de pèlerin, toujours en marche, toujours à la recherche de Dieu et du bien ; il obéit jusqu’à sacrifier ce qu’il a de plus cher, son propre fils (Coran 37, 102 à 106)
Il était l’ami de Dieu ((Jacques 2,23, Esaie 41,8, Coran 4,125)
Dieu a conclu une alliance avec Abraham (Genèse 15,9 à 18)
Il a mis les idoles en pièces et n’hésitait pas à remettre en question les coutumes et la culture de ses contemporains (Coran 21,58)
Abraham était plein de compassion et essaya de sauver le peuple de Loth (Genèse 18, 24 à 32 et Coran 11,74 à 76)






« Abram étant âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, le Seigneur lui apparut et lui dit : « Je suis le Dieu tout-puissant ; conduis-toi à mon gré, sois irréprochable, et Je maintiendrai mon alliance avec toi, et Je te multiplierai à l’infini. » Abram tomba sur sa face et Dieu lui parla de la sorte : « Moi-même, oui, Je traite avec toi : tu seras le père d’une multitude de nation. Ton nom ne s’énoncera plus désormais Abram : Ton nom sera Abraham, car Je te fais le père d’une multitude de nation. Je te ferai fructifier prodigieusement ; je ferai de toi des peuples et des rois seront tes descendants. Cette alliance, établie entre moi et entre toi et ta postérité dernière, je l’érigerai en alliance perpétuelle, étant pour toi un Dieu comme pour ta postérité après toi. » Genèse 17, 1-8

 

«Qui donc éprouve de l’aversion pour la filiation (milat) d’Abraham sinon celui qui est insensé ?
Nous avons, en vérité, choisi Abraham qui en ce monde et dans l’autre sera au nombre des justes »
Son Seigneur lui dit : « Soumet-toi ! »
Il répondit : « Je me soumets au Seigneur des mondes ! »

Coran 2, 30-131

« Ils ont dit : « Soyez juifs ou soyez chrétiens, vous serez bien dirigés ».
Dis : « Mais  non ! Suivez le chemin d’Abraham, un vrai croyant (hanif) qui n’était pas au nombre des polythéistes (ceux qui associent quelque chose à Dieu) ».
Dites : Nous croyons en Dieu, à ce qui nous a été révélé, à ce qui a été révélé à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob et aux tribus, à ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, à ce qui a été donné aux prophètes de la part de leur Seigneur. Nous n’avons de préférence pour aucun d’entre eux ; nous sommes soumis à Dieu. »

Coran 2, 35-136

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Spiritualités
commenter cet article
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 01:14
BRESIL

Une tribu indienne complètement isolée prise en photo

NOUVELOBS.COM | 30.05.2008 | 17:45

Une des dernières tribus d'indiens vivant coupés du monde extérieur a été photographiée en Amazonie, près de la frontière péruvienne.

Photo de la tribu (AP/Funai)

Photo de la tribu (AP/Funai)

Ils vivent en Amazonie brésilienne, près de la frontière péruvienne, et n'ont jamais eu de contact avec le monde extérieur. "Ils" font partie d'une des dernières tribus d'indiens vivant en complète autonomie et dont leurs premières photos ont été diffusées vendredi 30 mai par la Funai, la Fondation nationale de l'indien basée au Brésil.
Sur ces images prises début mai depuis un hélicoptère de la fondation, on peut voir notamment trois hommes, les corps entièrement peints en rouge ou noir, décocher des flèches vers l'engin qui les survolent.
Ces indiens vivent dans des huttes de paille, sont sédentaires et cultivent du manioc, des bananes et des pommes de terre, selon la Fondation nationale de l'indien.

68 tribus isolées ont été dénombrées

L'organisation connait depuis vingt ans cette tribu mais aucun contact direct n'a jamais été effectué afin de préserver l'autonomie de la population.
L'ethnie des personnes photographiées n'a pas été établie avec certitude mais la tribu vivrait sur une superficie de 630.000 hectares dans l'Etat de l'Acre. Cette région regroupe trois réserves indiennes où habitent également trois autres groupes isolés.
Soixante-huit tribus indiennes isolées, dont l'existence de 24 d'entre elles ont été confirmées, vivraient dans les Etats amazoniens de Acre, Amazonas, Mato Grosso, Roraima, Rondonia et Maranhao, selon la Funai.


Bonjour mes amis,

J'ai été en Amazonie. Je ferai d'ailleurs un article sur les Indiens, sur mon blog http://r-sistons.over-blog.com . Je défends leur liberté, leur mode de vie, leur culture.  Je défends leur droit à la terre, leur droit à la vie, tout simplement. Contre les prédateurs de tous poils. Contre la barbarie pompeusement baptisée "civilisation".

Les Indiens que j'ai cotoyés n'étaient pas seulement les Jivaros, mais aussi des Aucas, très sauvages, sur le Rio Napo, en Equateur. Je raconterai cela dans une parution sur mon blog R-sistons.

Vous comprendrez mon émotion quand j'ai vu ces images au Journal de 20 heures, celles-là même que je reproduis ici.

Eh bien, cet article renvoyait à un site. J'y suis allée.

On ne peut reproduire l'image du menu ici. Allez-y, vous serez saisi ! Une merveille ! Bon voyage !

Votre Eva

http://www.wayanga.org/MENU.html



________________________________________________________________________________________


 
Qui sommes nous ?

 Emilie Barrucand

Ethnologue engagée, Émilie Barrucand dirige l’association Wayanga qui s’investit dans la défense des droits, des cultures et des terres des peuples autochtones d’Amazonie brésilienne. Elle travaille depuis de nombreuses années auprès de différentes associations autochtones locales, chez les Indiens Mebêngôkre (Kayapo), Pareci, Irantxe, Bororo, Juruna et a rencontré de nombreux leaders indigènes, dont le médiatique chef Ropni Metyktire (Raoni), qui l’a adoptée. Touchée par le sort qui leur a été réservé, elle a créé en 2002 et à leur demande, l’association Wayanga (association loi 1901 - Journal Officiel du 28/09/2002). Pour ses précédentes actions en faveurs des populations autochtones, elle a reçu de nombreux prix dont le Défi-Jeune 2001 remis par le Ministère de la Jeunesse et desSports,mention "Coup de Cœur du Jury," les Bourses de l’Aventure remises par la Guilde du Raid et la Mairie de Paris, le prix de la Fondation Créavenir.

 

 Nos projets et actions

Mise en œuvre du projet « Renforcement de la culture Kayapo »

Afin de continuer à vivre selon leurs traditions et en total respect avec l'environnement, les Indiens Kayapo doivent préserver leurs terres mais également leur culture et leur mode de vie. C'est pourquoi ils ont décidé de mettre en place le projet « Renforcement de la culture Kayapo" avec l'aide de l'anthropologue Emilie Barrucand.

Principe

Ce projet, basé sur la corrélation culture / préservation de l'environnement, représente une réponse positive aux menaces pesant sur l’avenir des peuples autochtones et de la forêt amazonienne, en visant les objectifs prioritaires suivants, dans le domaine de la culture, de l'environnement, du social, de l’éducation et du développement :

- la préservation du patrimoine culturel des Indiens,

- la pérennisation de la protection de la forêt amazonienne, de sa biodiversité et de ses ressources naturelles (eau…)

- la préservation et le renforcement du développement durable

- la mise en place de mesures de préservation contre l’apparition de dérèglements sociaux (exclusion et rupture du lien social) inhérents au changement de cadre de vie des autochtones confrontés volontairement ou non à la société nationale.

Pour ce faire, différentes actions seront réalisées, étalées sur 5 ans, d'avril 2007 à décembre 2011,

selon deux stratégies :

1. la conservation des connaissances scientifiques, culturelles, environnementales (médecine, histoire, langue, zoologie...) des peuples autochtones,

2. la transmission de ces connaissances

Conservation d'un patrimoine culturel inestimable Cruciale pour l’avenir des futures générations Kayapo, pour l’avenir de la forêt et de la planète, une grande partie de ces savoirs seront archivés grâce à du matériel audiovisuel.

Objectifs spécifiques :

Préserver les savoirs ancestraux des Kayapo (en pharmacologie, techniques de développement durable, pédologie…)

Protéger leur patrimoine culturel (histoire, cérémonies : chants, danse…)

Action 1 :

Archivage des savoirs L’anthropologue Emilie Barrucand et Beko Metuktire, chef du village de Metuktire, sillonneront tous les villages Kayapo concernés par ce projet afin d’enregistrer et de filmer les savoirs de la culture Kayapo en voie de disparition, auprès des anciens et des grands spécialistes (maître de chants, chefs...). Les connaissances enregistrées en priorité seront : les cérémonies (chants, danses), leur histoire, registres de langues, discours des chefs. Des copies seront ensuite distribuées à chacun des villages et y seront précieusement conservées mais également écoutées et regardées par les Kayapo afin qu’ils se réapproprient ces connaissances.

Action 2 :

Rédaction d'un livre des mythes et histoires de la culture Kayapo racontées par le chef Raoni Agé de plus de 75 ans, à la fois chaman et chef, Raoni est le dépositaire par excellence de la culture des Kayapo. Il détient également une très grande connaissance de l'histoire des autres peuples autochtones d'Amazonie brésilienne. Conscient d'avoir atteint un grand âge et que sa disparition entraînerait celle de tout ce patrimoine, il a donc demandé à l'anthropologue Emilie Barrucand d'enregistrer ses connaissances afin de les rassembler dans un livre. Ce livre sera écrit dans la langue Kayapo en respectant sa phonétique établie, il y a peu, par des linguistes et traduit en portugais, anglais et français.

Action 3 :

Elaboration d’un nouveau programme scolaire adapté à la réalité Kayapo et respectueux de leur culture Depuis quelques années, des écoles ont été construites dans les villages autochtones et notamment dans un certains nombres de villages Kayapo.

Partant d'un modèle d'école nationale, celles-ci ne respectent pas toujours les cultures et modes de vie autochtones.

Pour ne pas que les enseignements qui y sont délivrés ne remplacent à tout jamais ceux transmis par l’éducation traditionnelle, et pour, qu’au contraire, les deux formes d'éducation deviennent complémentaires et coexistent harmonieusement, les programmes doivent être impérativement adaptés à la réalité autochtone. Ainsi, seront inclus dans les programmes des matières autochtones et les emplois du temps des élèves seront réaménagés. L’école ne sera plus synonyme d’acculturation mais, comme le sont normalement ses objectifs, synonyme d’épanouissement et d’enrichissement.

Les savoirs Kayapo, comme la zoologie, la pédologie, etc. seront transmis de manière traditionnelle, c’est-à-dire oralement et de manière pratique, tel est le désir des habitants du village de Metuktire pour ce qui est de l'école qui y a été construite. Grâce au projet "de renforcement de la culture Kayapo", Les savoirs Kayapo seront considérés comme faisant partie du programme scolaire. Psychologiquement, les élèves seront ainsi poussés à reprendre goût à l’apprentissage des connaissances de leur peuple, puisqu’ils seront - comme pour les mathématiques et la géographie - évalués, notés et devront suivre sérieusement ces enseignements afin de passer dans la classe supérieure.

Résultats des actions pour la conservation du patrimoine Kayapo :

Grâce à l'enregistrement de leurs connaissances, les Kayapo pourront se les réapproprier, reconstituer certains évènements qui ont marqué leur histoire ou encore remettre en vigueur de nombreuses cérémonies, celles-ci même qui ont un rôle décisif dans la préservation de l’environnement puisqu’elles visent à rétablir l’équilibre détruit – par exemple – par la mort donnée à des êtres vivants.

II – Se préserver contre les dérèglements sociaux, renforcer le lien social Il a pu être constaté chez de nombreux peuples autochtones que leur assimilation dans la société nationale – ce qui n’est pas le cas des Kayapo – entraîne l’apparition de disfonctionnements sociaux auparavant inexistants pour eux : crise identitaire, rejet de sa propre culture tout en se sentant différents des membres de la société nationale et en étant rejetés par eux.

En résulte l'exclusion de l'individu des deux sociétés (nationale et autochtone), la violence, le suicide… Ce projet vise à ce que les Kayapo ne suivent pas ce chemin.

Objectifs spécifiques :

- Renforcer la conscience que les anciens et les jeunes générations ont, de l'importance de leur richesse culturelle. La transformer en conviction et recréer ainsi une dynamique pour sa préservation.

-Renforcer le lien social, pérenniser le dialogue entre les générations, revaloriser la culture des anciens.

Action 4 :

Organisation de réunion de spécialistes pour le réapprentissage des savoirs et leur évaluation. Le projet de renforcement de la culture Kayapo prévoit également l'organisation de réunions de tous les anciens et spécialistes des 7 villages Kayapo concernés par ce projet, trois fois par an, dans le village de Metuktire. Ils pourront suivre de près le réapprentissage des savoirs oubliés des membres du village mais également évaluer les enfants scolarisés dans l’apprentissage des « matières » autochtones.

Action 5 :

Organisation de réunions de réflexion Les Kayapo du village de Metuktire souhaitent se réunir plusieurs fois par an afin de réfléchir aux fondements de leur culture, à son importance. Les parents et les grands-parents réfléchiront aux causes du non-apprentissage de certains savoirs par les jeunes générations. Seront conviés au premier séminaire, des membres d’ethnies vivant dans d’autres pays (Guyane, Canada), ayant perdu la quasi-totalité de leurs traditions et maintenant conscients de l’importance de celles-ci. Leurs témoignages pourront aider les Kayapo dans leurs
réflexions.

b) résultats et intérêts du projet

Résultats et intérêts du projet « Renforcement de la culture Kayapo » Contre l’exclusion, et pour la pérennisation du dialogue entre les générations En favorisant une prise de conscience de l’importance de la richesse culturelle autochtone et de sa dégradation progressive, les actions menées créeront une dynamique collective et permettront aux Indiens Kayapo de se réapproprier les savoirs délaissés et de consolider leur culture. De plus, ce projet aura un impact sur les jeunes Kayapo, puisqu'il évitera qu'ils ne délaissent leur culture pour celle de la société nationale. Il les protégera ainsi contre une crise identitaire que subissent fréquemment les jeunes générations des peuples autochtones confrontées au mode de vie de la société nationale et des dangers qu'elle implique généralement : dérive vers l’alcoolisme ou le suicide et vers une double exclusion, celle de leur communauté et celle de la société nationale.

L'environnement préservé, pérennisation du développement durable En continuant d’enseigner les techniques de l’agriculture sur brûlis, la pédologie (transformation des sols), la zoologie ou encore la pharmacologie aux jeunes générations, en se réappropriant les connaissances dans ces domaines qui étaient sur le point de disparaître, les Kayapo perpétueront l’utilisation durable qu’ils pratiquent de l’environnement. En consolidant leurs us et coutumes, ils conserveront cette relation de réciprocité qu’ils entretiennent avec le milieu naturel et les êtres qui l’habitent et continueront de protéger la plus grande forêt tropicale du monde ****

 Conclusion Ainsi, seront assurés le renforcement et la pérennité de leur culture, ainsi que la relation de réciprocité qu’ils entretiennent avec l’environnement et qui assure la protection de la forêt amazonienne. Ce projet est unique en son genre. Il a été décidé et mis en place par les Indiens eux-même. Il est une solution à l’urgence de protéger la diversité culturelle et la biodiversité. Ce projet peut être reproductible aux autres communautés autochtones du monde
.

c) Actions passées et en cours 2008

- 2012 Reportage d’Alexandre Bouchet pour l’émission Envoyé Spécial du 6 mars 2008 (France 2). Participation au Planetum Sénat organisé par Marika Prinçay de Planète Avenir, sous le haut patronage du Sénat, qui voit l’attribution des Prix des jeunes du Développement durable, après étude de cas et débats, à des hommes et des entreprises engagés pour la planète, juin 2008.

- 2007 Mise en oeuvre des idées pour sauvegarder les droits, la culture et les terres des peuples autochtones - action terrain importante d’Emilie et des tribus impliquées de 2007 à 2012, dont le début de l’enregistrement des savoirs des chefs et des anciens. Mise en place de la structure associative locale Capot / Jarina demandée par les Kayapos et peuples autochtones associés pour la préservation de leurs identités culturelles. Participation au Planetum Sénat.

- 2006 Lancement de l’enregistrement des savoirs et cultures. Participation à La Grande Réunion des Kayapos, rassemblement sans précédent de l’ensemble des groupes pour harmoniser les disparités sociales et contribuer à sauvegarder les valeurs les plus nobles de la culture Kayapo, afin qu’ils puissent de nouveau se réunir autour d’un mode de vie commun. Reportage dans l’émission consacrée au Brésil de Faut pas Rêver de Laurent Bignolas (France 3) : "O Brasil"

- 2005 Conférence "Amazonie en sursis – Et lorsqu’il sera trop tard ?" de cinq grands leaders indigènes pendant leur séjour en Europe le 3 décembre à l’Hôtel Westin Paris, devant un auditoire de 350 personnes, avec la participation d’Amnesty International, Greenpeace, soutenue par la Fondation Nicolas Hulot, The Westin Paris, SAS, Elite Rent a Car, Quechua et Marsans Tours. Discours devant l’ONU, le Parlement Européen pour présenter leur vision de la situation et demander des soutiens politiques et financiers. A Paris, ils sont reçus par le Ministre des Affaires Étrangères, Monsieur Philippe Douste-Blazy avec une importante couverture médiatique Presse, TV et Radio

. Publication du livre récit "Wayanga, Amazonie en sursis" publié aux éditions du Cherche Midi. Il présente la situation des populations indigènes du Brésil et l’importance du projet "Solidarité Inter-ethnique." Il bénéficie d'une importante couverture médiatique avec le service de presse du Cherche Midi.

. Contribution à la rédaction de l’ouvrage "L’eau, notre bien commun"
sous la direction de l’association L’eau est le pont. Texte rédigé par Emilie Barrucand sur la relation que les amérindiens entretiennent avec l’eau et sur les problèmes qui affectent cette ressource. Ouvrage destiné aux enseignants et élèves de collèges et lycées ainsi qu’aux personnes impliquées dans la gestion de l’eau.

De nombreux leaders indigènes, dont le médiatique chef Ropni Metyktire (Raoni), qui l’a adoptée. Touchée par le sort qui leur a été réservé, elle a créé en 2002 et à leur demande, l’association Wayanga

(association loi 1901 - Journal Officiel du 28/09/2002). Pour ses précédentes actions en faveurs des populations autochtones, elle a reçu de nombreux prix dont le Défi-Jeune 2001 remis par le Ministère de la Jeunesse et des Sports,mention "Coup de Cœur du Jury,"
les Bourses de l’Aventure remises par la Guilde du Raid et la Mairie de Paris, le prix de la
Fondation Créavenir
.

  Couple de Karajá (Amazonie) fr.wikipedia.org


Association Wayanga
6 rue du Général Patton
60810 Barbery, France

contact@wayanga.org

 Le blog d'Emilie

WAYANGA Amazonie en sursis
Emilie Barrucand

Le Cherche Midi - 2005

Émilie Barrucand séjourne fréquemment au Brésil, chez les Indiens Mebêngôkre (Kayapo), Pareci, Irantxe, Bororo, Juruna, elle est l’amie de nombreux grands leaders politiques autochtones. Ils lui ont confié leurs problèmes, leurs besoins, leurs espoirs et lui ont demandé de les soutenir. De là est née l’idée d’organiser des rencontres interethniques qui se dérouleront dans les villages indigènes de l’état du Mato Grosso, afin que ces derniers puissent s’entraider et lutter ensemble contre les menaces qui pèsent sur eux. Le projet s’intitule « Solidarité interethnique ». Émilie Barrucand a parallèlement créé l’association Wayanga.

Au cœur de la forêt tropicale, elle va rejoindre les Indiens Mebêngôkre Metyktire, l’un des peuples indigènes les plus guerriers d’Amazonie, pour mettre en œuvre le projet. Quelques années auparavant, elle rencontrait l’un d’eux. Un grand chef. Il l’invitait dans son village. Elle devenait sa fille adoptive.

Elle a dû s’adapter aux coutumes et au rythme de vie de la communauté, prouver qu’elle n’avait pas de mauvaises intentions et apprendre la langue avant que ses membres ne l’acceptent et qu’une complicité naisse entre eux. Depuis, elle s’est engagée aux côtés des peuples indigènes dans leur lutte pour le respect de leurs terres, de leurs droits et de leur culture.

Du fait de son engagement politique, bien qu’elle soit une femme, les hommes acceptent sa participation aux grandes discussions qui se déroulent au centre du campement, sur la « place des Hommes ». C’est en ce lieu qu’ils mettent en place le projet de rencontres interethniques et choisissent la personne qui en sera responsable au sein de la communauté.

Utilisant habilement ses connaissances anthropologiques et politiques qui, mêlées à ses propres émotions, nous entraînent de la souffrance à la joie, de la peur à l’espoir, du jeu à la guerre, Émilie Barrucand dresse un portrait bouleversant de la situation des Indiens du Brésil

Association Wayanga
6 rue du Général Patton
60810 Barbery, France

contact@wayanga.org



Agir avec nous
Partenaires

Institut Raoni,
FUNAI,
Planète Avenir,
Ville de Besançon,
ING Real Estate France,
Quechua,
Monumental Studio,
Fourwheeldrive


Wayanga est une association loi 1901. Elle soutient les peuples autochtones d’Amazonie brésilienne dans leur désir de faire respecter leurs droits et leurs terres, qui excitent aujourd’hui toutes les convoitises. Le vert des photos satellitaires le montre : la majorité des zones de forêts préservées se trouve désormais sur les terres indigènes.
Pour nous Européens, l’action de Wayanga contribue à sauvegarder le plus grand régulateur climatique de la planète. Aider les peuples indigènes protège la forêt et par conséquent une partie de notre avenir.

Parce que vous partagez les mêmes valeurs que Wayanga, soutenez notre action par vos dons, vos compétences, votre réseau.



http://www.wayanga.org/VIDEO.html (VIDEO)

extrait de l'emission " FAUT PAS REVER " diffusée en 2006 sur FRANCE 3



Les peuples autochtones du Brésil


Origines


D’où viennent-ils ?

Les amérindiens d’aujourd’hui sont les descendants de peuples de chasseurs-cueilleurs venant d’Asie, et qui auraient rejoint l’Amérique, il y a au moins 11 OOO ans - période de la dernière glaciation - en traversant le détroit de Behring qui sépare aujourd’hui l’Alaska de la Russie. Des études scientifiques plus récentes, ré-estiment les premières migrations à 30 000, voire 40 000 ans.

Les migrations furent multiples, ce qui expliquerait la diversité actuelle des langues et des cultures amérindiennes.

Celle que l’on a nommée "DÉCOUVERTE des terres vierges de l’Amérique" (1) et que l’on commémore encore fièrement, n’est autre que la CONQUÊTE (2) d’un territoire dont la quasi-totalité de la superficie avait déjà été occupée par les amérindiens. Elle est la concrétisation d’un génocide et d’un ethnocide (3) sans équivalent lesquels, jusqu’à nos jours, ont entrainé, rien qu’au Brésil, la disparition de 93 % de sa population indigène : ils étaient 6 millions en 1500, à l’arrivée des portugais, ils ne sont plus aujourd’hui qu’environ 380 000.

1)Découverte : Action de découvrir ce qui était inconnu. L’exemple donné « Résultat de cette action : la découverte de l’Amérique », Larousse Classique.
2)Conquête : Action de conquérir. Acquérir par les armes. Syn : assujétir, dominer, vaincre, Larousse Classique.
3)Ethnocide : Négation, puis l’anéantissement de l’identité culturelle d’un peuple.


Quel est l’origine du nom "Indien" ?


Pensant que l’Amérique et l’Inde ne formaient qu’un même continent, les Européens ont imposé à des peuples pourvus de cultures et de langues différentes, parfois ennemis, l’appelation érronée et générique "d’Indien" comme s’ils formaient un tout uniforme.

Conscients d’être victimes des mêmes agressions et préjugés de la part des européens, ces peuples se sont ensuite approprié la dénomination « Indien », par opposition à "Blancs." Ils faisaient ainsi un pas crucial vers la construction d’une identité collective.


Comment vivent-ils ?


D’une ethnie à l’autre, les coutumes, la langue, le milieu naturel changent; certaines sont guerrières, d’autres pacifiques ; vivent dans des forêts tropicales humides, dans des savanes ou des régions marécageuses.
Chacune d’entre elles a également connu des transformations différentes, a sa propre histoire. Toutes n’ont pas été contactées par les Blancs à la même époque et de la même manière. Certains peuples indigènes ont rencontré leurs premiers Blancs, il y a 2, 10 voire plus de 500 ans, alors que d’autres vivent encore isolés.
A travers le temps, des ethnies ont été victimes de génocides, d’autres ont immédiatement reçu une assistance du gouvernement brésilien.


Aujourd’hui, au Brésil :

- 180 langues indigènes sont parlées.
- La population indigène compte au total 380 000 individus divisés en 220 ethnies. Ils ne représentent que 0,1 % de la population totale du pays.
- Des groupes indigènes sont présents sur la plupart des états brésiliens.
- Les terres reconnues indigènes ne représentent seulement que 11% du territoire nationale.
- La superficie de leurs terres varie, de plus de 9 millions d’hectares pour les Yanomami à 9 hectares pour un groupe Guarani.
- La majorité des sociétés indigènes vivent de chasse, de pêche, de cueillette et de culture sur brûlis itinérante.
- 53 vivent isolés ou dits « non-contactés ».
- D’autres pour lesquels la colonisation n’a pas fait de cadeau, vivent dans des bidonvilles, dans des campements au bord des routes ou sur de toutes petites terres sur lesquelles il n’y a plus de gibier.


Où vivent les peuples indigènes avec qui travaille Wayanga ?

Situé au Centre Ouest du Brésil, l’état du Mato Grosso s’étale sur 901 000 km2.
La superficie globale des terres indigènes se chiffre à 146 664 km2.

* Les Mentuktire et les Txukaramae appartiennent au groupe des Indiens Kayapo

Ce projet concerne tous les peuples indigènes de l’état du Mato Grosso. Il se divisera en plusieurs rencontres inter-ethniques successives qui regrouperont chacune en moyenne six peuples.

Les premiers peuples concernés sont les Kayapo, les Yawalapiti, les Bororo, les Paresi, les Umutina, les Enawene Nawe et les Xavante. De par les différents milieux naturels dans lesquels ils vivent, leurs histoires respectives ou encore les problèmes qu’ils ont rencontrés ou rencontrent actuellement, ces peuples sont représentatifs de la diversité de la population indigène du Mato Grosso.

Combien sont-ils ?

Estimée à 26 000 individus, la population indigène du Mato Grosso se répartit en 35 groupes distincts subdivisée en 13 familles linguistiques.


http://www.wayanga.org/
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Peuples
commenter cet article
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 13:58

 


Christine

Mes amis,

Instant magique....

De temps à autre, j'envoie un courriel personnalisé à mes lecteurs de http://r-sistons.over-blog.com , abonnés à ma newsletters

Et dans ce courrier personnalisé à mes abonnés, j'ai donné mon adresse mail....

Et là, immense moment de bonheur ! Une lectrice se révèle à moi.... Je la découvre, et je vous la fais découvrir, dans toute sa beauté, dans toutes ses facettes, de poète ou de femme engagée, universelle, fraternelle, soeur de toutes celles qui, partout, sont persécutées au nom de leur amour de la vie, de la justice, de la fraternité partagée... Quel bonheur, quelle fierté, d'avoir des lecteurs comme elle !

Regardez comme Christine est belle.... ce sourire ! Toute la gentillesse du monde....

Allez, j'associe mon sourire au sien, sourire d'aujourd'hui...

Sacha Guitry disait : Qu'est-ce qu'un baiser ? C'est le point que l'on met sur le i du verbe aimer.

Et qu'est-ce qu'un sourire ? Je dirais.... c'est la lumière d'un visage... c'est la Lumière !

Allez, voici nos sourires, ajoutez les vôtres, faites-vous connaître, pour la ronde de l'amitié, de la fraternité, des sourires ...
                                                                                 


       fChristine



Voici le courriel que Christine m'a envoyé. Et c'est une blogueuse, elle aussi ! Tant de coeur, tant de tripes, tant de tendresse.. à partager !



bien reçu votre dernière niouzelaitteure , chère Eva.
j'ai bien compris, à force de voir vos articles, qu'il y avait des compléments d'infos, et des modifications d'articles.
c'est bien, continuez, faites comme vous le sentez !
bon courage et merci d'avoir ouvert un blog si intéressant.

Christine,armée d'un stylo,  blogueuse aussi,
http://chris2breizhcorsica.over-blog.com

vàlà vàlà je vous zembrasse.

@+++


Son blog, ses blogs....
ses engagements, aussi



Christine, armée d'un stylo....

 Christine MIRÉTÉ alias CHRIS de BREIZH-CORSICA 

POUR LES ENFANTS SANS-PAPIERS, pétition à signer, laissez-les grandir ici !

_______________________________________________________________

Au Pérou, être poète, c’est être « terroriste »
Pétition de soutien à Mélissa

Nous ne pouvons pas, sur Altermonde, ne pas être solidaires de cette jeune femme ! Nous voulons être solidaires de tous les opprimés, qu’ils soient isolés ou peuples entiers : en Amérique Latine, en Palestine, en Irak, au Tibet, etc...Les tyrans, qu’ils soient petits ou grands n’aiment pas la poésie. Ils en ont peur. La beauté leur est étrangère... à M. Alan Garcia Perez de nous prouver qu’il ne fait pas partie de ces tyrans...Jean Dornac

Des personnalités renommées pour la Liberté signent, comme le grand poète, Thiago de Mello, le linguiste nord-américain Noam Chomsky, le journaliste et écrivain Ramón Chao (France), l’écrivain et conférencier Salim Lamrani. Près de ces signatures, des représentants d’organismes de droits de l’homme, comme Le PEN CLUB INTERNATIONAL (Londres). Précisément, son « Comité d’Écrivains en Prison » font un appel au Gouvernement péruvien, afin qu’ils présentent les preuves de son accusation ou qu’ils ordonnent la libération immédiate de Melissa.
Cristina Castello


Melissa Patiño accusée de « terrorisme » pour le « péché » de Poésie
Demande urgente de signatures pour sa liberté
(En bas, lettre au Président du Pérou et signatures)

La poète Melissa Patiño Hinostroza (20 ans) a été arrêtée et accusée de « terrorisme » au Pérou.

Son «  péché  » : avoir participé en tant que promoteur culturel à une rencontre politique de Coordinatrice Continentale Bolivarienne, qui a eu lieu à Quito, Équateur.
Elle appartient au groupe culturel « Cercle du Sud », dont la tâche est d’organiser des récitals de poésie à Lima. Melissa prend part aussi à la production d’une émission de radio. Elle étudie à l’Université.

Son « péché » : être poète, aimer la vie, aimer autrui, aimer un monde juste.

Melissa fut arrêtée par la police péruvienne, lors de son retour au Pérou. La télévision l’a montré ainsi qu’une «  terroriste  » qui «  voulait saboter les sommets de chefs d’État que prépare le Pérou  »
Le Président du Pérou, Alan García, ne fait rien d’autre qu’être à genoux face à George W. Bush et sa politique perverse du «  terrorisme préventif  ».

Melissa est poète, innocente de toute innocence. Elle n’a pas même fait acte de militantisme.

Elle écrit.

 

Amis, la vie de Melissa est en sérieux danger !

Le P.E.N. Club du Pérou, toutes les personnes concernées par les droits de l’homme et ce, d’où qu’ils soient, de même que la famille Patiño, essayent d’aider notre poète.

Mais elle a besoin de nous ! L’aide internationale est indispensable.

Je vous prie de bien vouloir signer cette lettre aussi vite que possible. Pour adhérer à la liberté de Melissa Patiño, emprisonnée par le Régime du Pérou, vous devez me faire parvenir un mail à :

castello.cristina@gmail.com en complétant les données suivantes  (..), voir


http://chris2breizhcorsica.over-blog.com/Christine

  ___________________________________________________________________________
  Un site à visiter et revisiter :Altermonde-sans-frontières .
___________________________________________________________________________________

 

Et à part ça?

 Autre chose: tu as sûrement remarqué, ô visiteur chéri, que certains articles ont disparu : normal, je viens de créer un autre blog destiné aux histoires, mythes, contes, légendes etc...il est né le 16 janvier 2007 et il se cache ici : http://laprincessedes4vents.over-blog.com  oh, il n'y a pas grand-chose pour l'instant...mais ça viendra...c'est juste histoire de séparer mes différentes activités, sinon ça fait brouillon.

J'avais zécrit ceci: "Bientôt un blog sur la musique, et les autres arts, comme la sculpture, les spectacles vivants, la photo...bientôt...promis juré." Ben ça y est et c'est là, c'est pourquoi, ô visiteur, les articles sur les musiciens ont disparu de ce blog décidémént tourné vers la politique, mais tu les retrouveras ici : http://lezard2chris.over-blog.com/ pis comme par zazard, il est né...le jour de mon anniv' 34 ans après ma naissance.

Vàlà vàlà.

Chris2BC, armée...d'un stylo, pas encore adulée, célèbre et riche, comme tout artiste qui se respecte, (heuuu non là j'ai dit une conn...une bêtise, va sur http://www.chansonrebelle.com/ ) mais déjà engagée, ce qui est une très bonne chose.

_______________________________________________________________________________________ 


http://chris2breizhcorsica.over-blog.com/Christine

http://laprincessedes4vents.over-blog.com 



_________________________________________________________________________________________



Commentaire reçu sur http://r-sistons.over-blog.com  :

over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par LV sur l'article Eaux US troubles en A.Latine - Tapis bombes Net US - Armes sismiques.., sur votre blog r-sistons

Extrait du commentaire:
Un petit jeune de 17 ans qui débute sur Over-blog à encourager vivement ;-) http://politiquementincorrect.over-blog.net

voir le commentaire

L'équipe de over-blog.com

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Blogs engagés
commenter cet article
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 05:03

 

VOTRE AGENDA INTERACTIF ( consultation / modification ) : Accordéonistes et amis de l'accordéon, à vous de saisir vous-même des ÉVÈNEMENTS LIÉS & Agrave; L'ACCORDÉON dans cet AGENDA INTERACTIF : concerts, festivals, stages, masterclasses, concours, démonstrations, atelier, bal folk,... et, c'est nouveau, les sorties de CD, albums, DVD, livres, méthodes, partitions ou recueil de partitions. ... évènements qui seront ainsi immédiatement consultables par les internautes 

Bonjour mes amis,

Dans ma boîte mails, je trouve ce message pour m'alerter sur un sujet qui nous concerne tous, et...




Pollution généralisée - Monsanto - Blog de Marie-Monique Robin

à lire pour tous ceux qui sont soucieux de la sauvegarde de l'espèce humaine :
"Les pollutions invisibles : Quelles sont les vraies catastrophes écologiques?" ,
un livre de Frédéric Denhez
.

L'auteur fait le point sur ce qui doit vraiment nous inquiéter et sur les alternatives possibles pour réduire ces pollutions.

Il nous explique, et de façon très claire et très documentée, comment ça marche : métaux lourds, solvants, éthers de glycol, POP, PCB, dioxines, perturbateurs endocriniens, ...

Ce sont les grands dangers, ignorés, qui nous menacent le plus.
De véritables bombes à retardements, qui s'accumulent partout au fur et à mesure que nous les produisons ! 
Partout, jusqu'aux pôles, jusqu'aux lieux les plus éloignés de toute activité industrielle ou agricole :
car les polluants se déplacent, parcourant la planète,
- via les vents (Alizés, Cellules de Hadley, Cellules de Ferrel, ...) et les courants marins [courants profonds (lesquels forment un immense "tapis roulant" unique qui circule de l'Océan Atlantique à l'Océan Pacifique et à l'Océan Indien) et courants de surface],
et
- via les chaînes alimentaires (la présence de polluants à des doses infimes générant contamination de tous les maillons d'une chaîne alimentaire par accumulation et concentration).

Les polluants parviennent à toucher ainsi tous les écosystèmes.

Alarmant pour la survie de l'espèce humaine, vu les dommages rencontrés chez les humains lors des catastrophes chimiques (cancers, baisses d'immunités, et, des années plus tard, malformation des embryons, malformations de la descendance conduisant à la stérilité); et si on recoupe celà avec les études faites sur l'animal (stérilité, modification des comportements sexuels, malformation des futures générations, atrophie du sexe chez les individus mâles, voire naissance de femelles uniquement) et avec la hausse considérable, chez l'humain, des cancers (des  cancers aux causes non expliquées, et notament des cancers des testicules chez des sujets de plus en plus jeunes), des allergies, la hausse des infertilités et stérilités et la hausse des malformations chez l'enfant, notamment des malformations liées aux organes de reproduction..., le principe de prudence s'impose !

Alarmant, car une pollution faite ailleurs, très loin, c'est une pollution qui revient très vite chez nous.

Dans ce contexte, la polémique contre MONSANTO, son désherbant Roundup, et ses OGMs résistants à ce désherbant, s'insère dans un PARI MAJEUR : celui de faire, là tout de suite,
chacun à son niveau,  en tant que citoyens, consommateurs, électeurs, décideurs, industriels, politiques, le choix de sauver l'espèce humaine, l'environnement et notre planète.  



Voici l'adresse du Blog "Le Monde selon Monsanto", http://blogs.arte.tv/LemondeselonMonsanto : il s'agit du blog de Marie-Monique Robin, dont le documentaire "Le Monde selon Monsanto" a été diffusé le 12 mars 2008 sur la chaîne de télévision ARTE
(playlist de l'émission "LE MONDE SELON MONSANTO", disponible sur "WAT TV" 
http://www.wat.tv/video/video-monde-selon-monsanto-kohp_kmnu_.html 



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



... et par curiosité, je regarde le site de l'auteur de ce mail.
Et je trouve de la musique ! Que je vous invite à découvrir...

http://sylviejamet.over-blog.com/article-19510159.html

Eva

Bonjour Amis d'Internet, musiciens ou mélomanes.
Bienvenus dans un monde plus musical !
 

Ce blog de MUSIQUE et d'ACCORDEON référence des informations telles que concerts, stages, masterclasses, cours, pédagogie, professeurs, concours internationaux, artistes, musiciens, accordéonistes, orchestres, compositeurs, festivals, accordeurs, libraires, fabricants, démonstrations...

Découvrez l'accordéon, bel instrument aux multiples facettes.
Bien au-delà des stéréotypes ! Voici, comme exemple, des preuves en images,
avec cet échantillon de vidéos 


http://www.youtube.com/watch?v=5V47VQHzWHc&mode=related&search=

http://www.youtube.com/watch?v=9IiX_TfXTgE&mode=related&search=

http://www.youtube.com/watch?v=IQHSJAE32o8&mode=related&search=

http://www.youtube.com/watch?v=8GQC8gKZHkM

http://fr.youtube.com/watch?v=59CZX_xutrA&mode=related&search=

http://www.pierre-laval.com/videos_coupe_du_monde_washington.htm


accordeon.gifaccordeondessin.gif


Sylvie Jamet se présente :



Musicienne, je joue sur un accordéon chromatique, avec basses standard (dit accordéon de concert, dédié à la musique classique) après avoir longtemps joué sur un simple accordéon chromatique basses standard. Anne-Marie Lapassa, professeur d'accordéon, m'a enseigné la musique dans des styles très variés, en accordéon basses standard comme en basses chromatiques. Quelle chance ! Je ne la remercierai jamais assez pour cela. Parallèlement, je découvre depuis 2005 les joies du 'Tiré-Poussé' et du 'jeu croisé' sur un accordéon diatonique. Je me fais plaisir.

 
Afficionada des stages d'accordéon, j'ai suivi, entre autres, cinq stages au CNIMA (Centre National et International de Musique et d'Accordéon) , durant les années 2000 et 2001. En novembre 2004, munie de mon accordéon chromatique, volonté de mélange des genres et des styles oblige, j'ai suivi un stage très enrichissant dans le monde des accordéons diatoniques, avec Marie-Odile Chantran et ce très grand artiste qu'est Marc Perrone. Et, en août 2005 et 2006, j'étais aux stages d'accordéon de Domi Emorine et Roman Jbanov dans le cadre des Rencontres Musicales du Mont-Dore.

Septembre 2005 : l'idée m'est venue de bloguer pour référencer tout ce que je connais d'utile et intéressant pour l'accordéon et la musique.

Début 2008, soit deux ans et demi plus tard : l'envie de promouvoir l'accordéon est toujours intacte.

Impossible, faute de temps, d'établir un référencement totalement exhaustif... Je vous laisserai parfois simplement suivre des liens de renvoi vers les sites décrivant plus précisément et mieux que je ne le ferais tout ce que je veux mettre en lumière.

Un article parmi d'autres....

Récemment, je vous parlais de l'harmonium indien

à l'occasion du MEMORABLE concert du duo Stéphane Damiano (piano) / Jean-Pierre Sarzier (clarinette),

concert mémorable de par la qualité de leur jeu, de la douceur de leurs mélodies, de l'énergie émanant de leur très forte entente, de rythmiques syncopées venues d'ailleurs, de l'esprit de découverte (clarinette en bambou et harmonium indien, ça impressione vous pouvez m'en croire !) et d'une belle émotion quand Stéphane dédie le magnifique morceau "Migrations" à son lointain aïeul venu, un siècle plus tôt, d'un coin très pauvre d'Italie, à pied !, par les montagnes...

Histoire de rebondir sur le sujet, voici, tant que j'y suis,

"La leçon de musique du jour :  "

L'harmonium indien est un instrument utilisé autrefois dans la musique religieuse occidentale, puis exploité en Inde dans la musique traditionnelle.

Il s'agit d'un intrument portatif de la même famille que l'accordéon, avec un soufflet, des lames à anches libres, ...

Voici une vidéo disponible sur YouTube, dans laquelle deux musiciens indiens jouent en duo tablas / harmonium, 

http://www.youtube.com/watch?v=ZJ_fOAxjJq4 :

un bel exemple de ritournelles indiennes, variations infinies dont nos oreilles occidentales non initiées ne savent pas percevoir les subtilités mais distinguent seulement le rythme d'ostinato... !

Et cette vidéo-là, c'est une scène de vie, dans un train bondé,3ième classe : une fillette chante et joue de l'harmonium, le tout divinement. Sa chanson est magnifique, et pourrait esque" faire oublier la misère :

http://www.youtube.com/watch?v=MnZ9GbWqMrg 



Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Blogs engagés
commenter cet article
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 18:33

LES PETITES IMAGES D

Autumn-Leaves-copie-2.jpg
En  tête du site, de magnifiques images ! 
Un enchantement pour l'oeil !
Et plein de fantaisie


Alors, si ce n'est déjà fait,
découvrez....


http://framboise782.free.fr/

Plus de 9000 gifs animes, smileys, images, globes, fonds d'ecran et icones, selectionnes pour leur esthetique, classes par theme, pour le plaisir des yeux et ...

framboise78.free.fr - En cache 
      

Depuis des années, je les  accumule ou les réalise passionnément  !
For years, I've been accumulating  or creating them with passion
Je suis vraiment heureuse de partager ma collection avec vous
I am most happy to share my collection with you
Je vous offre près de 10.000  images (gifs animés et fonds d'écran)
I am offering  you close to 10. 000 pictures (animated gifs and wallpapers)
 et des nouveautés fréquentes vous attendent au détour des pages.
and frequent updates will surprise  you around the pages
Je prends beaucoup de plaisir à imaginer ce site   
I take great pleasure in thinking up this website 
J'espère que vous le ressentirez et passerez un agréable moment de détente en ma compagnie.
I hope you'll share it and spend a relaxing moment in my company.
Retrouvez un regard d'enfant et prenez le temps  de flâner.... 
Reopen your child's eyes  and take some time for strolling
En musique, mais ceux qui souhaitent le silence peuvent couper le sn,  je vous souhaite une
Listen to music, or switch  the sound off if you prefer to... in any case I wish you  

        

 



Si vous avez aimé la balade  merci de signer mon Livre d'Or !      

Je manque de plus en plus de temps pour répondre à tous vos messages si chaleureux, mais ils me touchent beaucoup.

Certaines pages, très riches, sont un peu longues à télécharger la première fois. Détendez-vous, tout se mérite ;-) 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Culture - Art - mode
commenter cet article
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 00:56




Bonjour

Aujourd'hui, j'ai reçu un commentaire d'un lecteur,
pour me signaler l'existence de son site.

Or, il s'avère que ce site est intéresssant, car il s'adresse à une population de plus en plus nombreuse, de plus en plus indésirable
- Attali, dans son fameux Rapport,
n'évoque-t-il pas l'euthanasie future des retraités ? - ,
et de plus en plus conscientisée.

Si, comme l'auteur, vous ne vous résignez pas à être mis au rencart, alors plongez-vous dans ce blog, il est pour vous. Et faites le pari, encore, de l'avenir !

Bonne découverte,

Eva

_______________________________________________________________________________



Commentaire reçu :

Résister ou disparaître, c'est, EVA, la rançon d'une piètre vie d'un quinqua qui, vieillissant mal au regard des décisionnaires, ne sait plus ce qu'il est utile de faire.

Communiquer, ça m'occupe et ça me vaut de forcément
déranger les autres...

Plusieurs dizaines de visites chaque jour depuis février dernier sur ce nouveau site www.vieuxauchomage.com,
si ça interpelle,
ça n'aboutit à rien d'autre qui vaille.
Merci à vous de découvrir aussi ce site


_________________________________________________________________________________________


Présentation du blog :



 Pour préférer d'autres travailleurs (de moindre coûts, plus jeunes ou d'ailleurs), les employeurs sollicités me laissent sans réponse de solution d’emploi depuis 1996 Refusé de l'allocation de solidarité spécifique ou "ASS" depuis l'année 2000, en regard du salaire du conjoint,  je ne touche plus rien. De ce fait, ma CRAM dans l'évaluation retraite reçue au courrier du 17 avril 2008, ne retient que 143 trimestres et m'invite pour mes 60 ans que j'aurai en juin 2008, à demander une retraite mensuelle de 245 euros ou bien 359 euros à compter de 65 ans (en 2013).

Faut-il, en la demandant, accepter une telle situation anéantissante ? Ceci est invivable.

Pendant ce temps, les travailleurs préservés du chômage (sans amputation de leurs revenus), sont tranquillement en retraite depuis les 57 ans et nombre d'entre eux touchent jusqu'à plus de 50 fois plus que celle ici prévue; c'est très, très  inégalitaire...

=> Les équivalences "retraite" du chômage, lorsque vieilli on est continuellement rejeté des emplois, c'est indispensable pour une retraite vivable ou équitable. Exigeons-les.   

=> Appelons-en de nouveau aux dirigeants pour des embauches forcées  pour les trimestres manquants (17 ou 5 ans), maintenant que d'autant plus vieilli que paupérisé par les rejets au chômage anéantissant...On intéresse qui ? 

=> S’il existe des volontaires, engageons l’idée de "TIC-TAC" ou travaux d’intérêts collectifs pour  des travailleurs âgés au chômage (et de plus jeunes moins expérimentés) .

Ces "Sujets" sont soumis aux réflexions de tous dans ce site qui lancé depuis février 2008, permet de communiquer autrement. On peut aussi y "Bloguer»  sur des thèmes ouverts aux commentaires sérieux. Y "Discuter" comme dans des forums. "Soutenir" la démarche comme dans un livre d’or, et donner son avis dans le "sondage" du moment. Chacun peut réagir en temps et lieux réels, et ainsi imaginer ce qu'ensemble on peut faire maintenant. Vous trouverez mon "Cursus" ou "histoire", à côté d'autres. Travaillant très tôt dès 16 ans en 1964 (soit depuis 44 années), j'étais intervenant d'entreprise (gestion, comptabilité...) jusqu'en 1995. Depuis, j'écris, interpelle et sollicite; j'anime ce site.  

 

 

                                          "Travail et retraite ?" :  une lettre ouverte au 19 avril 2008

Mesdames et Messieurs qui vous occupez de la retraite de travailleurs en âge de l'avoir, à vous qui êtes représentés auprès des Partenaires Sociaux (organisations patronales et ou syndicales), vous qui, en la République, soutenez la CUDHC (convention universelle des droits de l'homme et du citoyen) dont le droit au travail, en prônant la liberté l'égalité et la fraternité, vous qui dirigez une entreprise ou une collectivité, qui employez du personnel, que faire d'autre que de continuer de vous écrire ? 

Cette lettre ouverte est visible et imprimable en cliquant sur : "Travail et retraite ?"

 ici en colonne à gauche; merci de vos réactions.

 

 

A qui est-ce la faute d'être continuellement refusé des emplois ou de l'indemnisation du chômage si non que pour en faire préférer d'autres plus jeunes ou d'ailleurs  ? 

Pour privilégier les supers retraites des uns, on sacrifie les vies de travail des autres.

 Défavoriser une personne au chômage parce qu’encore en couple, en lui refusant des années durant l’accès aux emplois, à l’indemnisation du chômage ce qui le réduit à une misérable retraite, c’est suicidaire. Forcer la personne au chômage à rompre sa vie de famille, après lui avoir refusé nombre d’emplois, pour ensuite en appeler chèrement aux contribuables via des contrats dits aidés  pour  prétendument l’insérer dans une vie active «prolongée», ça force à spolier la famille et la vie ; c’est suicidaire. A quoi sert-il que les Maires célèbrent des mariages ? Que faire d'autre que de s'adresser aux dirigeants relancés ?  

Merci de réagir à cet edito d'avril 2008 via ce site ou par e-mai a-jt@wanadoo.fr

rejete.jpg* ça fait des années qu'on cherche et  qu'on nous osculte et ça donne rien.

 

Edito en date du 7 mars 2007
Pour juguler : budgétisation et chômage, le "SES" (système économique et social) continue depuis des années, de  refuser l'emploi à  ses vieux au chômage refusés d'indemnisation. Que faire d'autre que d'en raconter les "Histoires" (ou cursus) ? 
 
Ne touchant plus rien, on ne peut cotiser à rien et les attestations de carrière sont bloquées à quelque 29 ou 36 années cotisées; sans espoir de retraite, on est ainsi voué à l'anéantissement (prévisible...).  Qui va se forcer de les embaucher quand les congénères (plus jeunes) préservés du chômage sont mis en retraite dès les 57 ans, et qu'ils ont vieilli tout comme ces derniers ?
 
Survivant aux crochets des autres (familles ou amis), qui va s'accorder de les mettre équitablement en retraite, comme ceux qui préservés du chômage, y sont depuis plusieurs années  ?
Edito au lancement de ce site au 4 février 2008
Préservés du chômage, nos jeunes vieux sont en retraite dès les 57 ans  à  la CRAM CRAM_CO.jpg
Un autre tiers des 55- 64 ans, est rejeté au chômage, et touche une allocation, en attendant sa retraite.

Le dernier tiers, rejeté au chômage ne touchant plus aucune indemnisation depuis des années, spoliant ainsi famille et vie, est sans espoir de retraite. 

La lettre de l'insertion par l'activité économique  de juillet 1997 effleurait cette sordide fatalité à propos des  45-54 ans. Volontairement oubliés du travail depuis une douzaine d'années, pour en faire préférer d'autres des plus jeunes ou d'ailleurs, ils ont vieilli. 

A 55 - 64 ans et plus, il est grand temps d'en parler . 

Vieux au chômageva-t-on être forcé à du travail que personne n'est disposé à confier si non qu'à être béné-vol sans revenu demeurant dans  un chômage anéantissant dans l'attente impossible d'une retraite minable ? Ou bien, nous accepterez-vous une retraite équitable comme les congénères préservés du chômage ?

Il y a 5 ans, 10 ans, combien y avait-il de jeunes quinquas à l'quinquasANPE.jpg Combien sont les plus de 57 ans cramés des emplois, sans espoir de retraite





    Rubriques :


Accueil - En images - Histoires - Qui embauche ? - TIC-TAC - Equivalences - Indemnisation - Quota de vieux - désespoir - débat public - Développements - Travail ou Droit - Que faire ? - Déclarations - Aux institutionnels - Retours ? - Relancés - Revenus, quid ? - Travail et retraite ? - 12 juin 2008
- Retraite impossible






________________________________________________________________________________________



                                                   QUE FAIRE ?

 

Mainteant que nos congénères préservés du chômage sont mis en retraite dès les 57 ans, évincés sciemment du monde du travail par une fatalité hypocrite d'autant plus scélérate qu'en nous rejetant durablement au chômage, en nous amputant de nos revenus, elle nous empêche de cotiser les trimestres requis pour la retraite et nous anéantit. 

                                                                                        Que faire ?



http://video.google.fr/videoplay?docid=6264197665454955902&q=des+seniors+ch%C3%B4meurs&total=5&start=0&num=10&so=0&type=search&plindex=2



Mais, avec toutes ces années de chômage non-indemnisé ajoutées aux années d'études de stages, d'apprentissages ou d'aides familiaux, c'est impossible de cotiser 40 années avant 60 ans

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Blogs engagés
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 23:08



Bonjour,

Incontournable !  Extraordinaire ! Je viens de découvrir ce site qui permet de comprendre les ressorts profonds des événements, dans bien des domaines : environnement, politique, financier, économique, géopolitique, social, terrorisme etc. Je vous conseille de lire ce site, de l'approfondir, pour connaître les coulisses de tout ce qui se passe. Et de tout ce qui se trame contre nous, en définitive.

J'ai sélectionné un article à votre intention, et chaque article renvoie à différents sites. Prenez le temps de lire : Votre vision du monde sera changée. Et c'est indispensable, aujourd'hui !

Bonne découverte, votre Eva


http://deconstruire.babylone.over-blog.org




Vendredi 7 septembre 2007

Jusqu'à présent, j'utilisait ce lien :  Les intégristes que Washington a soutenus, mais il est nécéssaire de completer ces informations. J'essaiera d'etoffer son contenu le plus regulièrement possible (c'est fait aujourd'hui, restent à travailler les relations Us avec l'Arabie Saoudite et le Pakistan, et les rôles joués en Egypte et en Palestine, abonnez vous à la newsletter pour être au courant des suites de cet article).

Des dirigents américains reconnaissent avoir armés les moudjahidines en Afghanistan (voir plus bas). Les anciens "combattants de la libertés", devenus plus tard part de l' "axe du mal", sont au coeur de la nebuleuse terroriste en guerre avec nos démocraties occidentales. Ou plutôt avec les démocraties qui dérangent Washington ?

Au 21e siècle, la période post-URSS, quand le "fondamentalisme musulman" remplace le "péril rouge", les groupuscules "terroristes" menacent les pays anciennements non-alignés. Si les milices d'extrême droites sont toujours à l'oeuvre en Amérique latine, l'orient et l'europe balkaniques sont destabilisés par des groupes terroristes formés principalement en Afghanistan.

C'est le cas notamment au Yemen, en Algérie,

L'Afghanistan

On peut lire sur Wikipedia :
Au cours de la guerre froide, les États-Unis, via la CIA, ont dépensé 2,1 milliards de dollarsmoudjahiddin. durant les dix ans de la guerre d'Afghanistan, pour alimenter la résistance antisoviétique incarnée par les

Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller pour la sécurité de Jimmy Carter, a affirmé en janvier 1998 que c'est « le 3 juillet 1979 que le président Carter a signé la première directive sur l'assistance clandestine aux opposants du régime prosoviétique de Kaboul », six mois avant l'intervention des Soviétiques (Le Nouvel Observateur, 15-21 janvier 1998, p.76) avec pour objectif d'entrainer l'Armée rouge dans le « piège afghan ».

Guerre d'Afghanistan (1979)  

Bin Laden au service de la CIA

En 1979, il est approché par le prince Turki Al Fayçal, alors chef des services secrets de l’Arabie saoudite (de 1977 à 2001), actuel ambassadeur d’Arabie saoudite à Londres, et fils de l’ancien roi Fayçal ben Abdel Aziz Al-Saoud (de 1964 à 1975). À l’époque, l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS vient de commencer. Le recrutement de militants islamistes internationaux débute. Ce mouvement est soutenu notamment par l’Arabie saoudite qui y voit une possibilité de diffusion du wahhabisme, le Pakistan qui se verrait à terme à la tête d’une future internationale islamique et les États-Unis qui y voient un moyen de prêter main forte aux moudjahiddins d’Afghanistan en lutte contre l’envahisseur soviétique.

Le prince saoudien Turki lui demande d’organiser le départ des volontaires pour l’Afghanistan et leur installation à la frontière pakistanaise.
http://mecanopolis.wordpress.com/category/isi/


Les officiels ennemis d'aujourd'hui sont en fait des amis de longue date, les "combattants de la liberté" qui faisaient la guerre contre l'URSS. Pendant la guerre froide, la justification de ce mic-mac était toute trouvée : il s'agissait de combattre le communisme. Tout comme la real politique commande de soutenir des dictatures en amerique du sud, on soutient des groupes militaires musulmans plutôt extremistes en orient. D'où le soutient aux talibans (et à Ben Laden qui opère à l'epoque plus ou moins officielement pour la CIA).


Avec le soutien des USA, le milliardaire saoudien finance les « Moujahedinne » pour épuiser l’URSS. La firme pétrolière US Unocal soutient activement la prise de pouvoir des Talibans pour favoriser son projet de pipeline vers l’Océan Indien.

De 1994 à 1997,Washington arme à nouveau les Talibans, formés par le général pakistanais Nasrullah Babar avec aide US et saoudienne. L’Afghanistan produit 80% de l’héroïne qui fournit le marché européen. Les Talibans prélèvent entre 15 et 20% de taxes. Les USA ferment les yeux.

Note pour plus tard : le Pakistan et l'Arabie saoudite alliés des USA.


Trafic d'opium

Comme en Amérique du sud, on retrouve le marché de la drogue. A l'époque la cocaïne servait au financement des contras nicaraguayens,  en orient l'opium est depuis longtemps au coeur des conflits. 

Economie des drogues illicites et conflits en Afghanistan.

" Guerre contre la drogue ", Une arme de l'Etat et un instrument de contrôle social

Mais cette étrange histoire ne s'arrête pas avec la chute de l'URSS. Au début des années 1990, l'Afghanistan sert de centre d'entrainement et de formation pour tous les mouvements terroristes. A chaque fois que cela était nécéssaire des combattants étiquetté "djihad" étaient disponibles pour servir les interêts US.

En Algérie

 

1991 - Algérie : Le FIS approché par les Américains

Au moment où il s’approche du pouvoir, en 1991, le FIS algérien est approché par les services US. Composée d’anciens de l’Afghanistan (formés par la CIA), l’organisation terroriste intégriste GIA sème la mort pendant des années.


On peut lire aussi ceci dans un article qui essaye de s'interoger sur comment peut-on bien definir le terroriste. L'article est loin d'être parfait, mais il livre quelques information interessantes.

En ce qui concerne la remarque de Munier sur l’Algérie, à savoir la création par la sécurité militaire de groupuscules terroristes coupables de crimes barbares mis sur le compte du GIA, il y aurait sans doute beaucoup à dire. Cet argument, que l’on peut lire tel quel d’un bout à l’autre de notre presse, semble pour une bonne part relever de l’intox. On passe généralement sous silence le fait que les services occidentaux font preuve d’une étonnante mansuétude vis-à-vis des véritables terroristes. Depuis des années, les maîtres du monde et leurs assistants européens s’efforcent de renverser le régime algérien (pétrole) et n’ont aucun scrupule à utiliser les égorgeurs islamistes pour parvenir à leurs fins, comme ils l’ont fait dans d’autres pays, à commencer par l’Afghanistan. Corruption aidant, ces égorgeurs ont eux-même infiltré l’appareil d’Etat algérien, de sorte qu’il se trouve toujours quelqu’un pour fermer les yeux quand ils agissent ou pour les avertir à temps quand l’armée prépare une opération contre eux. En ce sens il y a bien complicité entre les islamistes et une partie du pouvoir, mais pas comme l’entend Gilles Munier. En l’occurrence, le régime algérien, aussi mauvais et aussi peu “démocratique” soit-il, est moins coupable que victime. La confusion qui règne à propos de l’Algérie est voulue et soigneusement entretenue par les médias ; il est difficile de ne pas tomber dans le piège.

Terrorisme pour les nuls


Au Yemen

Entre 1990 et 1993 se déroula un processus d’unification entre le Nord et le Sud. Le Nord-Yemen était un Etat où le mot démocratie n’avait guère de sens et d’économie capitaliste dépendante. Le Sud se définissait comme un Etat national, démocratique à orientation socialiste. Il était dirigé par le Parti socialiste yéménite. Ce parti est composé de militants nationalistes formés dans la lutte contre le colonialisme britannique et de militants marxistes. Le processus de fusion n’allait a priori pas de soi. Mais la situation s’aggrava quand les dirigeants du Nord ne respectèrent pas les engagements pris, quand des cadres et des militants du PSY furent assassinés. Dans ce contexte certaines décisions, notamment celles découlant des privatisations, provoquèrent une crise économique. C’est alors qu’émergea un nouveau parti : le parti yéménite de la réforme ou Islah. C’est sur ce parti que s’appuyèrent les dirigeants du Nord pour tenter d’isoler le PSY. Qu’importe que le Islah soit d’orientation islamiste dans le genre des Frères musulmans égyptiens. Qu’importe qu’il ait le soutien de l’Arabie séoudite et de la CIA ou que son fer de lance soit, ici aussi, des anciens d’Afghanistan.
Quand l’anticommunisme fait des féodaux intégristes les héros de l’Occident


En Bosnie

1992 - Bosnie L’intégriste Itzebegovic, pion au service des USA
Dès 92, les intégristes musulmans - Alija Itzebegovic en tête – sont poussés à exiger la sécession d’avec la Yougoslavie. La Bosnie entre en guerre. Richard Holbrooke, porte-parole des USA : « Nous soutiendrons par tous les moyens les musulmans bosniaques »


On rejoint ici la problématique de l'article sur le Kosovo et la guerre en Bosnie, quand il s'agit d'évincer un dirigeant musulman plutôt modéré et prêt à négocier une paix qui n'arrange en rien l'occident, par le très dangereux Itzebegovic. Qui sera armé et aidé lui aussi de combattant afghans à qui l'on aura fournit les papiers et les armes nécéssaires.

La CIA mène constamment la danse et se sert des prétendus djihadistes pour imposer l'hégémonie américaine et la privatisation de l'économie mondiale.

Est-il étonnant dès lors qu'un journaliste allemand Juergen Elsaesse,  finisse par découvrir  une origine bosniaque aux attentats du 11 septembre, dans un livre passablement méconnu : "Comment le Djihad est arrivé en Europe"

Or, tant le profil de l’auteur du livre (un journaliste d’investigation respecté) que celui de l’auteur de la préface (un ancien ministre de l’intérieur français) devraient permettre d’établir un minimum d’intérêt et de confiance...
Très succinctement, nous pouvons dire que dans son long travail d’investigation, l’auteur a essayé de prouver le lien existant entre les guerres dans les Balkans et les attentats du 11 septembre 2001. Ainsi, en remontant la piste des kamikazes du 11 septembre, il est arrivé directement en Bosnie où les moudjahidin sont recrutés et entraînés par les services secrets occidentaux, la CIA en tête....
Quand Jean-Pierre Chevènement et le FBI jouent aux "conspirationnistes"...

Ce livre est une bombe :

L'alliance " afghane " entre les États-Unis et les moudjahiddin a écrit une nouvelle page de son histoire dans les Balkans, et il n'y a rien d'étonnant à ce que les plus importants suspects du 11 septembre y aient vécu leur baptême du feu (chapitre 1). La Bosnie-Herzégovine, en particulier, réunissait de bonnes conditions, de par son histoire, pour l'ouverture d'un front du Djihad (chapitre 2). Mais ce n'est que grâce aux influences occidentales que les courants musulmans modérés, qui y détenaient le pouvoir, ont pu être écartés au profit des partisans de la Guerre sainte (chapitre 3). Dans cette évolution, Vienne a joué le rôle central de plaque tournante du trafic d'armes ; c'est dans cette ville que ben Laden a obtenu le passeport bosniaque en 1993 (chapitre 5). Les djihadistes ont perpétré d'effroyables actes de barbarie au cours de cette guerre qui a duré trois ans (1992-1995) - dont quelques-uns des massacres qui ont été attribués aux Serbes (chapitre 6). Et pourtant, le poids militaire des guerriers de Dieu était faible jusqu'à l'élection de William (" Bill ") Clinton à la présidence des États-Unis en 1993, cependant que leur équipement s'organisait grâce à l'Iran, l'ennemi de toujours (chapitre 7). Les services secrets américains ont vigoureusement bâillonné les officiers des Nations Unies qui critiquaient ces entorses à l'embargo international sur les armes (chapitre 8). L'entreprise mercenaire MPRI y a joué un rôle prépondérant sur mandat du Pentagone (chapitre 9) avant de prendre le contrôle de l'armée bosniaque dès l'entrée en vigueur du cessez-le-feu de Dayton en 1995 (chapitre 10). Au lieu d'écarter les guerriers de Dieu, comme l'expliquent les légendes dorées de Washington, MPRI a engagé les combattants les plus capables et les a formés en Albanie, qui était à l'époque sous la coupe des hommes de confiance de ben Laden (chapitres 11 & 12) et les a envoyés en renfort du mouvement terroriste albanais UCK au Kosovo et en Macédoine (chapitre 13).

Une bonne partie de ces activités ont été financées par le truchement d'organisations humanitaires américano-saoudiennes dans lesquelles ben Laden ne jouait qu'un rôle secondaire (chapitre 14). Plus généralement, on peut se poser la question de savoir si al Qaïda existe bel et bien ou si ce n'est pas un concept de propagande qui fait partie de la politique étrangère américaine, puisque plusieurs des terroristes en chef sont fortement soupçonnés de travailler aussi pour les services secrets occidentaux (chapitre 17). Cela concerne aussi les principaux suspects des attentats du 11 septembre (chapitre 18), et en particulier les deux cerveaux présumés de l'affaire (chapitre 19).

Résumé du livre "Comment le Djihad est arrivé en Europe" , sur le
site de Juergen Elsaesser.

Alors des livres sur M. de Naggy Bosca ou sur Marie-Ségolène, vous en trouvez sur tous les étalages. Leurs vies, leurs chiens, comment ils font la cuisine. En revanche le livre préfacé par Jean Pierre Chevenement sur un sujet international brulant est édité à 6000 exemplaire ! Dépéchez vous de l'acheter, il est bientôt introuvable.

La guerre en Tchétchénie

Les principaux leaders rebelles en Tchétchénie, Shamil Basayev et Al Khattab, ont reçu leur formation militaire et idéologique dans des camps d'entrainement financés par la CIA en Afghanistan et au Pakistan. Selon Yossef Bodansky, directeur du US Congress's Task Force on Terrorism and Unconventional Warfare, la guerre tchétchène fut planifiée durant un réunion secrète de Hizb Allah, tenue en 1996 à Mogadishu, en Somalie. 21 De nombreux cadres supérieurs des Services de renseignement iranienne et pakistanaise, ont participé à cette réunion, à laquelle Oussama bin Laden était également présent. Le rôle de la ISI pakistanaise dans la guerre civile en Tchétchénie « va beaucoup plus loin que l'approvisionnement des Tchétchènes en armes et en expertise : les Service de renseignement pakistanais et ses mandataires islamiques radicaux sont en réalité ceux qui dirigent cette guerre ». 22

Le principal oléoduc russe traverse la Tchétchénie et le Daghestan. N'eut égard aux condamnations de pure forme du terrorisme islamique par Washington, les bénéficiaires indirects de la guerre tchétchène sont les géants pétroliers anglo-américains luttant pour le contrôle des ressources pétrolières et des oléoducs dans le bassin de la mer Caspienne.


Lire la suite :

Qui est Oussama ben Laden ? 
Michel Chossudovsky
Centre de recherche sur la mondialisation (CRM)
Professeur de sciences économiques, Université d'Ottawa 


La Guerre en Irak

La coalition arme les rebelles

Extrait d'un article du quotidien britannique The Independent qui raconte comment les USA "égarent" 200 000 armes en Irak.

Some 190,000 assault rifles and pistols supplied by the US to Iraqi security forces in 2004 and 2005 have gone missing, according to a report issued here yesterday, and may have fallen into the possession of insurgents.

The embarrassing disclosure, by the watchdog Government Accountability office (GAO), means that the Pentagon does not know what happened to roughly a third of the arms it has provided to train and equip Iraqi forces - an effort whose success is crucial to restoring some semblance of order in the country.

The "lost" arms include 80,000 pistols as well as an estimated 110,000 of the Soviet-made AK-47 assault rifles, many of them originating in eastern Europe, especially the former Yugoslavia. A recent Amnesty International report claims that, in 2004 and 2005, more than 350,000 AK-47s and similar weapons were removed from Bosnia and Serbia by private contractors working for the Pentagon and sent to Iraq, with the approval of local Nato and European commanders.

Pentagon admits 190,000 weapons missing in Iraq


J'ai eu la même surprise que vous en selectionnant cet extrait. La majorité provient de Bosnie, où opèrent de "private contractors" qui achetent (après avoir vendu ? de nombreuses sources indiquent que Washington a armé les combattants musulmans d'Itzebegovic pendant l'embargo sur les armes à destination de la Yougoslavie) des armes sur place.

Est-il possible qu'une armée fournisse ses propres ennemis en temps de guerre et que celà provoque si peu de réactions ? D'autant plus impressionant quand on apprend comment sont traités ceux qui essayent d'aider.

Il pensait faire son métier d'intendant quand il avait dénoncé, d'abord à sa
hiérarchie, puis, ne voyant rien changer, au FBI les trafics de fusils
mitrailleurs, de mines anti-char et de mortiers qui se déroulaient sous ses
yeux. "Les armes étaient vendues contre du cash, sans aucun reçu,
ouvertement. Des gens venaient se servir comme au supermarché, il y avait
des insurgés irakiens, mais aussi des soldats américains, des agents du
Département d'Etat ainsi que des employés irakiens de l'ambassade et des
employés des ministères. Certains venaient s'équiper pour leur protection
personnelle, d'autres venaient acheter un souvenir, d'autres pensaient faire
du profit en revendant les armes au marché noir, tant en Irak qu'aux
Etats-unis... enfin il y avait carrément des unités terroristes qui venaient
faire leur marché dans nos stocks. . .

Vance en avait parlé à ses supérieurs qui lui avaient répondu qu'ils s'en
occuperaient. Ne voyant rien venir, ne sachant pas vers qui se tourner en
Irak, Donald Vance avait commencé à prendre des photos, à noter les allées
et venues et à photocopier des documents. Profitant d'une permission à
Chicago, il était allé voir le bureau local du FBI et avait tout déballé. "A
mon retour en Irak, ils m'attendaient à l'aéroport. On m'a embarqué pour 97
à Camp Cropper, une ancienne prison militaire en dehors de Bagdad qui avait
hébergé Saddam Hussein. Personne, pas même ma famille ne savait où j'étais,
on m'avait classé dans la catégorie des détenus particulièrement dangereux."
Emprisonné pour avoir dénoncé corruption et trafic d'armes en Irak

Il ne s'agit pas d'incompétence, mais d'un réel effort de maintenir le chaos en Irak. Pourquoi ?

Le maintien du prix du petrole certainement. Mais ne commetons l'erreur de nous arreter à ce point de vue mercantile. Même si le contrôle de l'or noir reste l'un des meilleurs outils de comprehension de la politique américaine (oléoduc en Afghanistan, en Yougoslavie, empechement de l'eurodollar en Irak, petrole du Soudan, ... ).

Le problème, c'est que les differentes explications abondent, difficile donc de se faire une opinion.

UMP proche de l'extrême droite, 
Alexandre Del Valle, dans son article De la stratégie pro-islamiste des Etats-Unis au « paradigme du 11 septembre », chronique d'une liaison dangereuse annoncée…, évoque la mise en place d'une "ceinture verte" servant au "containment" de la Russie, contre laquelle Washington met tout en oeuvre, afin d'éviter qu'elle ne redevienne une superpuissance. Je ne partage pas toute son analyse, mais la stratégie anti-russe est elle évidente. L'auteur évoque aussi le maintien sous tutelle de l'Europe, en l'empechant d'adopter une politique continentale eurasienne.

Jared Israel, comprend cette guerre en Irak comme une alliance officieuse avec l'Iran.  L'Irak dirigée auparavant par les sunnites, revient entre des mains shiites. Il note plusieurs collusions d'interêts entre l'Iran et les USA, entre autre : bombardement de dissidents, promotion de l' "islam radical", ... L'Irak libéré de Saddam Hussein reviendra probablement à des proches de l'Iran. Il cite
Hamid Karzaï, installé par W. Bush à la tête de l'Afghanistan, qui affairme n'avoir aucun problème avec l'Iran.  Ici encore la guerre larvée contre la Russie est un point important.

As we predicted, the U.S.-led Empire did not take over Afghanistan in order to eliminate Islamic fundamentalist rule there; rather, the fundamentalists were tamed. To what end? So that Afghanistan could be made an effective base from which fundamentalist movements could be fostered all over the Caucuses and Central Asia, thus weakening Russia, China and India. [4B]

But to do that most effectively, the U.S. needs the cooperation of Iran.

Iran is Working with the US in Iraq


Du coup ce tapage mediatique sur la guerre contre l'Iran ne serait qu'une intox ? C'est possible mais la position va-t-en guerre de Kouchner aujourd'hui même contredit un peu cette position. Il se pourrait plutôt que Washington remodèle tout le moyen orient par la force, usant des terroristes pour destabiliser et/ou justifier une intervention, et du bombardement massif quand il s'agit de transformer un pays en champ de bataille.

Nous verrons.


Al-Qaeida 

Al-Qaeida, concept de propagandes ? Seule l'évidence nous empêche de le voir. C'est aussi la thèse d'un officier français, Pierre Bunel, qui écrit cet étrange article : La naissance d’Al Qâeida, dans lequel vous apprendrez qu'Al-Qaeida signifie "la base", dans le sens base militaire ou base chimique (l'opposé de l'acide), mais surtout la base de données. Bonne lecture, c'est l'une des choses les plus surprenantes lue sur le sujet.

Pour faire la guerre dans les pays occidentaux, il faut d'une manière ou d'une autre retourner l'opinion pour qu'elle l'accepte. Ou du moins qu'elle croie l'avoir accepté, c'est à dire que l'opinion pense que la majorité du pays est plutôt d'accord. Du coup il faut un acte fondateur, comme le 11 septembre, l'incendie du Reichstag, Pearl Harbour, l'assassinat de l'archiduc, etc. 

La Guerre contre le terrorisme est dirigée contre nous.

De plus le terrorisme est une action clandestine utilisée pour renverser ou mettre la pression sur les gouvernements recalcitrants. Comme la guerre en françafrique ou en USAfrique ou en Chinafrique. Mais aussi on l'a vu pour mettre sous pression l'Algérie, ou faire exploser la Yougoslavie. C'est dur de faire face au pouvoir de la mondialisation, et à un moment ou un autre, je pense que tout le monde craque.

Pour imposer des lois liberticide et un contrôle permanent, c'est pareil. Quelques cambriolages et un peu de banlieue ne suffisent pas à persuader un pays d'abandonner ses libertés. Il faut un vrai climat d'insecurité, il faut une menace, après la chute de l'URSS, il fallait la menace terroriste. Comme la crise de la vache folle à imposer la traçabilité animale, avec etiquetage électronique, la crise globale va finir par imposer l'etiquetage humain, qui d'ailleurs a déjà commencé (voir
RFID et Puce Verichip). 

Du coup on se rend bien compte que la guerre contre le terrorisme, l'islamophobie, et la croyantophobie en général repose sur du vent. Ce que je veut dire par là c'est que les musulmans, comme les chretiens et les juifs aspirent à la paix. Chalom, Salut, Salam. C'est très clair dans les écritures. Tout le monde aspire à voir ses enfants grandir, manger, rire. En revanche nous aspirons aussi à la justice, à la vérité et à la liberté. C'est très très loin de la de la demi paix en zone haute sécurité que nous propose l'occident.

Le choc des civilisations, c'est du vent. Les puissants s'entendent entre eux, les violents pareil. Seules les peuples sont amenés à se haïr par un jeu machiavelique. C'est Satan, le serpent, l'antique dragon, qui à cause de son orgueil, et par le moyen du mensonge, provoque des guerres en promettant l'immortalité à une poignée de puissants. Par la peur de la mort et de l'autre, l'étranger, ils entrainent derrière eux toute l'humanité dans la guerre.

Refusez d'obeir, refusez de penser comme eux ! en Yougoslavie et maintenant en Irak.

Depuis le 11 septembre les démocraties occidentales sont sous le coup de lois "sécuritaires" rendues nécéssaires par l' "attentat" du 11 septembre. En France vigipirate marque les mentalités, et il devient difficile de laisser son sac sur son siège de train en allant au toilettes. La police en revanche devient de plus en plus agressive.

Nous recenserons ici des articles traitant des mouvements terroristes dans différents pays.
 

 

par Antoine, dans démystification
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Blogs politiques
commenter cet article
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 04:42


Ceci est l'un des blogs d ' Adriana Evangelizt. 
Il est présenté ainsi :


Mise en place d'une dictature mondiale.

Il est très sobre,  mais très explicite.

Le monde n'est pas comme on l'imagine.

Des forces opaques, puissantes, agissent
en sous-mains.

Ce n'est pas de l'anticipation, c'est la réalité.

Ce blog permet d'en découvrir les mécanismes profonds.

A connaître !  Bonne découverte...

Eva

http://irakgenocide.site.voila.fr/dictature_mondiale.htm

____________________________________________


Nous avons mis en place quelques sites avec des liens et des articles pour éclairer le monde et ouvrir les consciences...

 

Voir :

BUSH DANGER

LES HOMMES DANGEREUX

 

Une dictature mondiale est en train de s'installer. En 2000, Bush a été installé au pouvoir grâce à un coup d'état
organisé par des manipulateurs qui oeuvrent dans les coulisses du Pouvoir depuis des décennies. Nous citerons
Bush père, Dick Cheney, Donald Rumsfeld, Paul Wolfowicz, John Aschcroft... entre autres.

 

Bush est une marionnette comme le fut Reagan, un président fantoche qui ne possède pas une intelligence
suffisante pour occuper la place où l'on hissé quelques individus maffieux afin de parvenir à leur fin et servir leurs
ambitions. Ce sont tous des affairistes. Ils ont financé les deux campagnes de Bush afin d'avoir les mains libres
pour continuer leur trafic meurtrier. Mais surtout,
le 11 septembre est leur oeuvre...


 Sous prétexte d'apporter la Démocratie et la Liberté en Irak, Bush, l'infatué de Dieu mais plus sûrement du Diable,s'est arrogé le droit d'envahir un pays pour le piller et massacrer sa population.


 

Nous assistons là à un génocide et à une mise à sac sans pareille et sans commune mesure. L'armée US
commet mille exactions sous prétexte de mettre fin au "terrorisme" orchestré par des insurgés. Nous traduirons
le mot "terrorisme" par
RESISTANCE A L'OCCUPANT. Le peuple lutte pour retrouver une liberté qu'il n'a certes plus depuis que l'envahisseur américain a posé les pieds sur le sol irakien. Il est encore moins libre que lorsque Saddamn Hussein était au Pouvoir.

 


Le massacre qui a eu lieu a Falloudja a causé la mort de plusieurs milliers de civils. La soldatesque a utilisé le napalm, l'uranium appauvi et le phosphore blanc. Voir notre article REQUIEM POUR FALLOUDJA. Les blessés ont été achevés ou ont agonisé durant des heures interminables avant de mourir. Les hôpitaux ont reçu l'ordre de ne pas accueillir les blessés pour la sécurité du personnel hospitalier. Aucune ONG n'était autorisée à pénétrer dans la zone où se déroulaient les combats et les journalistes ont été également interdits d'accès. La population civile était pilonnée au même titre que les "insurgés". En fait de reconstruction, Halliburton et ses filiales maffieuses distribue plus de 100 000 repas par jour à la soldatesque alors que le peuple irakien meurt littéralement de faim, n'a plus d'eau potable, ni d'électricité. Les hôpitaux, mosquées et écoles ont été soigneusement pilonés condamnant les malades à mourir. Les habitants ont été obligés de fuir les villes pour se réfugier dans le désert. Voilà la réalité que l'on vous masque et voici la Charte de l'ONU qui devrait veiller au bonheur des hommes... quelle foutaise ! Le malheur de tous ces innocents est notre malheur. Nous avons donc sélectionné quelques articles qui vous aideront à comprendre le danger que représente le gouvernement Bush. Il est de notre devoir de lutter contre l'ingérence de ce pays dans notre monde.

Nous n'avons pas élu Bush, il n'est pas notre président.

Et nul ne peut nous obliger à accepter des teneurs de rênes
qui ne veulent
en aucun cas le bonheur des hommes.



 
Une série d'articles pour mieux comprendre :

Le nouveau visage du monde par Ignacio Ramonet

Le massacre des musulmans

Trucage des élections en 2000

11 Septembre : Espionnage israélien aux USA ?

La stratégie sioniste

Richard Perle l'instigateur de la guerre en Irak

Le programme des faucons pour 2004

Le crime du 11 septembre

Pourquoi la guerre en Irak

Fabrication de la guerre contre l'Irak

Une politique criminelle

Le mensonge des armes de destruction massive

Les mensonges de Bremer

La feuille de route de l'empire

Leo Strrauss, inspirateur des rapaces de Bush

 

LE RACISME : PRELUDE A DES CRIMES DE GUERRE comment sont considérés les irakiens en particulier et les musulmans en général

LES VINGT MENSONGES DE BUSH sur l'invasion de l'Irak

Huit légendes sur l'Irak

DES SANCTIONS QUI TUENT 12 ans d'embargo, plus d'un millions de morts

Sept jours en Irak... un constat accablant avant l'attaque de Bush

UNE AGRESSION ILLEGALE, DESASTREUSE ET RATEE en Irak

Mensonges sur l'Irak

Le lien entre Al Qaïda et Saddam Hussein reste introuvable

DES MERCENAIRES EN IRAK  

Le Monde et les nouveaux mercenaires

Nouveaux mercenaires en Irak

La coalition des mercenaires

Sociétés militaires privées dans le chaos irakien

J'ai honte de ce que nous avons fait en Irak

Moi, un marine tueur de civils

Fuite des américains... après l'élection de Bush

Falloudja, ville irakienne assassinée

Comment les américains ont assassinés une ville, Falloudja la Vérité

L'humiliation des journalistes... pas de témoins

Allawi a abattu six personnes

Les sévices aux détenus irakiens

Les commandos secrets de Ronald Rumsfeld

Abou Graib

Le pillage de l'Irak

Neuf milliards volés aux irakiens

Vandalisme en Irak, berceau de la civilisation

L'IMPOSSIBLE BILAN  Le nombre de civils irakiens tués par les mercenaires et soldats est impossible à établir...

LE CADEAU DE LA GUERRE de Jean BRICMON

LES ESCADRONS DE LA MORT DE BUSH comment le Peuple irakien est massacré

LA DEVASTATION meurtres en tous genres, pilonnages des maisons, destruction des infrastructures... l'horreur.

L'ARRESTATION DE SADDAM HUSSEIN  ou la coopération avec Israël et la manipulation

La disparition des preuves

FRANCHIR LE RUBICON ou comment Cheney et sa clique ont fait le 11 septembre

11 SEPTEMBRE  animation  à voir absolument pour comprendre la duperie du crash sur le Pentagone

LE PENTAGATE  le livre de Thierry Meyssan sur le Réseau Voltaire

11 septembre A L'OMBRE DU CRIME D'ETAT par Romain Guer

Les profiteurs de guerre... Halliburton et cie

L'industrie d'armement américaine gagne gros

Les hommes dangereux qui manipulent Bush

Les marionnettistes de Washington... qui tire vraiment les ficelles ?

Jay Garner le commandement de l'Irak au mains d'un pro-israélien

Jinsa, CSP et autres lobbies and think thank

La famille Bush et l'holocauste de nombreux liens sur Hitler et la famille Bush

Elections suspectes en 2000 ou comment Bush n'a pas été élu par le Peuple...

Chronique d'une fraude annoncée le trucage des élections de 2004 pire que celle de 2000

BUSH OU APOCALYPSE SOON... élections 2004, même les morts ont pu voter

TRUCAGE ELECTION 2004 Tout un tas d'articles pour mieux comprendre...

Le système électoral en question

Elections, des questions...

LE CONTRÔLE MILITAIRE DEL A PLANETE ou la similitude entre le régime d'Hitler et celui de Bush

COLLABOS similitude encore

USA ET ISRAËL leurs services secrets commettent des attentats en Irak pour justifier l'occupation

Israël, le désengagement ne mettra pas fin à l'occupation... similitude de l'occupant avec l'Irak

L'affaire Nick Berg

Mais malheureusement, il n'y a pas qu'en Afghanistan ou qu'en Irak que les gouvernements américains s'ingèrent et sèment le désastre...

Du pire empire ou comment naquit Guantanamo à Cuba

Ecole des Amériques ou l'apprentissage de la torture

 La Militarisation des corridors de pipelines en Amérique latine

La Militarisation des corridors de pipelines en Colombie

En Colombie aussi, la guerre pour le pétrole

Les raisons de la guerre en Afghanistan Pourquoi Bush a-t-il envahi ce pays ?

La seule victoire en Afghanistan est celle de l'opium

Bophal, quand les américains sèment la mort et s'en lavent les mains

Crimes et exactions en Afghanistan, un rapport d'Human Rights Watch sur l'armée américaine

GUUAM  qui manipule l'Eurasie ?

En Colombie aussi, la guerre pour le pétrole

Le scénario noir

Ronald Reagan

Un entretien Kissinger-Hammadi qui en dit long sur les menaces que représentaient déjà à l'époque Israël pour la paix... 17 septembre 1975... un ocument exceptionnel. Doc top secret. Leo Strauss



 

LIENS ESSENTIELS POUR BIEN COMPRENDRE :

WOTRACE Un site extraordinairement riche sur le Proche-Orient et les Conflits engendrés par le gouvernement Bush

ALTERINFO Un site ami sur la politique du Moyen-Orient

GEOSTRATEGIE Site ami sur le Proche-Orient

INTERÊTS GENERAL INFO... des milliers de photos et des centaines d'articles sur la guerre en Irak...
certainement le site le plus complet du Net... à visiter absolument, Frank Brunner fait un travail remarquable...

RESEAU VOLTAIRE

LES MAÎTRES DU MONDE... A LIRE ABSOLUMENT... GENIAL

LES ANALYSES POLITIQUES DE DANIEL MARTIN

L'EXCELLENT SITE ENTREFILETS

L'INCONTOURNABLE MONDE DIPLOMATIQUE

Du 11 septembre à l'Irak GUERRE ET TERRORISME

 GLOBAL RESEARCH le site de Michel CHOSSUDOVSKI

STOP USA 


_________________________________________

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Blogs politiques
commenter cet article

Présentation

  • : Coups de coeur d' Eva R-sistons
  • Coups de coeur d' Eva R-sistons
  • : Les coups de coeur d'eva, administratrice des blogs R-sistons à l'intolérable, à la désinformation, à la crise, etc. En particulier, elle braque le projecteur sur des blogs qui lui semblent particulièrement intéressants, sur le fond ( engagements, humanitaire, spiritualité, arts...), sur la forme (qualités de présentation, personnalité de l'auteur, originalité...). Ses coups de coeur, tout simplement, qu'elle partage fraternellement avec vous !
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Carrière: Journaliste,  écrivain  Lauréate Académie Française, Divorcée, 3 enfants. Franco-Russe. Citoyenne du monde, humaniste
  • Carrière: Journaliste, écrivain Lauréate Académie Française, Divorcée, 3 enfants. Franco-Russe. Citoyenne du monde, humaniste

Recherche