Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 00:56




Bonjour

Aujourd'hui, j'ai reçu un commentaire d'un lecteur,
pour me signaler l'existence de son site.

Or, il s'avère que ce site est intéresssant, car il s'adresse à une population de plus en plus nombreuse, de plus en plus indésirable
- Attali, dans son fameux Rapport,
n'évoque-t-il pas l'euthanasie future des retraités ? - ,
et de plus en plus conscientisée.

Si, comme l'auteur, vous ne vous résignez pas à être mis au rencart, alors plongez-vous dans ce blog, il est pour vous. Et faites le pari, encore, de l'avenir !

Bonne découverte,

Eva

_______________________________________________________________________________



Commentaire reçu :

Résister ou disparaître, c'est, EVA, la rançon d'une piètre vie d'un quinqua qui, vieillissant mal au regard des décisionnaires, ne sait plus ce qu'il est utile de faire.

Communiquer, ça m'occupe et ça me vaut de forcément
déranger les autres...

Plusieurs dizaines de visites chaque jour depuis février dernier sur ce nouveau site www.vieuxauchomage.com,
si ça interpelle,
ça n'aboutit à rien d'autre qui vaille.
Merci à vous de découvrir aussi ce site


_________________________________________________________________________________________


Présentation du blog :



 Pour préférer d'autres travailleurs (de moindre coûts, plus jeunes ou d'ailleurs), les employeurs sollicités me laissent sans réponse de solution d’emploi depuis 1996 Refusé de l'allocation de solidarité spécifique ou "ASS" depuis l'année 2000, en regard du salaire du conjoint,  je ne touche plus rien. De ce fait, ma CRAM dans l'évaluation retraite reçue au courrier du 17 avril 2008, ne retient que 143 trimestres et m'invite pour mes 60 ans que j'aurai en juin 2008, à demander une retraite mensuelle de 245 euros ou bien 359 euros à compter de 65 ans (en 2013).

Faut-il, en la demandant, accepter une telle situation anéantissante ? Ceci est invivable.

Pendant ce temps, les travailleurs préservés du chômage (sans amputation de leurs revenus), sont tranquillement en retraite depuis les 57 ans et nombre d'entre eux touchent jusqu'à plus de 50 fois plus que celle ici prévue; c'est très, très  inégalitaire...

=> Les équivalences "retraite" du chômage, lorsque vieilli on est continuellement rejeté des emplois, c'est indispensable pour une retraite vivable ou équitable. Exigeons-les.   

=> Appelons-en de nouveau aux dirigeants pour des embauches forcées  pour les trimestres manquants (17 ou 5 ans), maintenant que d'autant plus vieilli que paupérisé par les rejets au chômage anéantissant...On intéresse qui ? 

=> S’il existe des volontaires, engageons l’idée de "TIC-TAC" ou travaux d’intérêts collectifs pour  des travailleurs âgés au chômage (et de plus jeunes moins expérimentés) .

Ces "Sujets" sont soumis aux réflexions de tous dans ce site qui lancé depuis février 2008, permet de communiquer autrement. On peut aussi y "Bloguer»  sur des thèmes ouverts aux commentaires sérieux. Y "Discuter" comme dans des forums. "Soutenir" la démarche comme dans un livre d’or, et donner son avis dans le "sondage" du moment. Chacun peut réagir en temps et lieux réels, et ainsi imaginer ce qu'ensemble on peut faire maintenant. Vous trouverez mon "Cursus" ou "histoire", à côté d'autres. Travaillant très tôt dès 16 ans en 1964 (soit depuis 44 années), j'étais intervenant d'entreprise (gestion, comptabilité...) jusqu'en 1995. Depuis, j'écris, interpelle et sollicite; j'anime ce site.  

 

 

                                          "Travail et retraite ?" :  une lettre ouverte au 19 avril 2008

Mesdames et Messieurs qui vous occupez de la retraite de travailleurs en âge de l'avoir, à vous qui êtes représentés auprès des Partenaires Sociaux (organisations patronales et ou syndicales), vous qui, en la République, soutenez la CUDHC (convention universelle des droits de l'homme et du citoyen) dont le droit au travail, en prônant la liberté l'égalité et la fraternité, vous qui dirigez une entreprise ou une collectivité, qui employez du personnel, que faire d'autre que de continuer de vous écrire ? 

Cette lettre ouverte est visible et imprimable en cliquant sur : "Travail et retraite ?"

 ici en colonne à gauche; merci de vos réactions.

 

 

A qui est-ce la faute d'être continuellement refusé des emplois ou de l'indemnisation du chômage si non que pour en faire préférer d'autres plus jeunes ou d'ailleurs  ? 

Pour privilégier les supers retraites des uns, on sacrifie les vies de travail des autres.

 Défavoriser une personne au chômage parce qu’encore en couple, en lui refusant des années durant l’accès aux emplois, à l’indemnisation du chômage ce qui le réduit à une misérable retraite, c’est suicidaire. Forcer la personne au chômage à rompre sa vie de famille, après lui avoir refusé nombre d’emplois, pour ensuite en appeler chèrement aux contribuables via des contrats dits aidés  pour  prétendument l’insérer dans une vie active «prolongée», ça force à spolier la famille et la vie ; c’est suicidaire. A quoi sert-il que les Maires célèbrent des mariages ? Que faire d'autre que de s'adresser aux dirigeants relancés ?  

Merci de réagir à cet edito d'avril 2008 via ce site ou par e-mai a-jt@wanadoo.fr

rejete.jpg* ça fait des années qu'on cherche et  qu'on nous osculte et ça donne rien.

 

Edito en date du 7 mars 2007
Pour juguler : budgétisation et chômage, le "SES" (système économique et social) continue depuis des années, de  refuser l'emploi à  ses vieux au chômage refusés d'indemnisation. Que faire d'autre que d'en raconter les "Histoires" (ou cursus) ? 
 
Ne touchant plus rien, on ne peut cotiser à rien et les attestations de carrière sont bloquées à quelque 29 ou 36 années cotisées; sans espoir de retraite, on est ainsi voué à l'anéantissement (prévisible...).  Qui va se forcer de les embaucher quand les congénères (plus jeunes) préservés du chômage sont mis en retraite dès les 57 ans, et qu'ils ont vieilli tout comme ces derniers ?
 
Survivant aux crochets des autres (familles ou amis), qui va s'accorder de les mettre équitablement en retraite, comme ceux qui préservés du chômage, y sont depuis plusieurs années  ?
Edito au lancement de ce site au 4 février 2008
Préservés du chômage, nos jeunes vieux sont en retraite dès les 57 ans  à  la CRAM CRAM_CO.jpg
Un autre tiers des 55- 64 ans, est rejeté au chômage, et touche une allocation, en attendant sa retraite.

Le dernier tiers, rejeté au chômage ne touchant plus aucune indemnisation depuis des années, spoliant ainsi famille et vie, est sans espoir de retraite. 

La lettre de l'insertion par l'activité économique  de juillet 1997 effleurait cette sordide fatalité à propos des  45-54 ans. Volontairement oubliés du travail depuis une douzaine d'années, pour en faire préférer d'autres des plus jeunes ou d'ailleurs, ils ont vieilli. 

A 55 - 64 ans et plus, il est grand temps d'en parler . 

Vieux au chômageva-t-on être forcé à du travail que personne n'est disposé à confier si non qu'à être béné-vol sans revenu demeurant dans  un chômage anéantissant dans l'attente impossible d'une retraite minable ? Ou bien, nous accepterez-vous une retraite équitable comme les congénères préservés du chômage ?

Il y a 5 ans, 10 ans, combien y avait-il de jeunes quinquas à l'quinquasANPE.jpg Combien sont les plus de 57 ans cramés des emplois, sans espoir de retraite





    Rubriques :


Accueil - En images - Histoires - Qui embauche ? - TIC-TAC - Equivalences - Indemnisation - Quota de vieux - désespoir - débat public - Développements - Travail ou Droit - Que faire ? - Déclarations - Aux institutionnels - Retours ? - Relancés - Revenus, quid ? - Travail et retraite ? - 12 juin 2008
- Retraite impossible






________________________________________________________________________________________



                                                   QUE FAIRE ?

 

Mainteant que nos congénères préservés du chômage sont mis en retraite dès les 57 ans, évincés sciemment du monde du travail par une fatalité hypocrite d'autant plus scélérate qu'en nous rejetant durablement au chômage, en nous amputant de nos revenus, elle nous empêche de cotiser les trimestres requis pour la retraite et nous anéantit. 

                                                                                        Que faire ?



http://video.google.fr/videoplay?docid=6264197665454955902&q=des+seniors+ch%C3%B4meurs&total=5&start=0&num=10&so=0&type=search&plindex=2



Mais, avec toutes ces années de chômage non-indemnisé ajoutées aux années d'études de stages, d'apprentissages ou d'aides familiaux, c'est impossible de cotiser 40 années avant 60 ans

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Blogs engagés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Coups de coeur d' Eva R-sistons
  • Coups de coeur d' Eva R-sistons
  • : Les coups de coeur d'eva, administratrice des blogs R-sistons à l'intolérable, à la désinformation, à la crise, etc. En particulier, elle braque le projecteur sur des blogs qui lui semblent particulièrement intéressants, sur le fond ( engagements, humanitaire, spiritualité, arts...), sur la forme (qualités de présentation, personnalité de l'auteur, originalité...). Ses coups de coeur, tout simplement, qu'elle partage fraternellement avec vous !
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Carrière: Journaliste,  écrivain  Lauréate Académie Française, Divorcée, 3 enfants. Franco-Russe. Citoyenne du monde, humaniste
  • Carrière: Journaliste, écrivain Lauréate Académie Française, Divorcée, 3 enfants. Franco-Russe. Citoyenne du monde, humaniste

Recherche